Avertir le modérateur

02/04/2014

Haaaa le socialisme

lamy, socialisme, ps, municipales, vallsJe me demande si le Parti Socialiste ne devrait pas changer de nom.

Parce que sinon, Jean Jaurès va se retourner dans sa tombe.

Juste après avoir terminé mon billet d'hier, je me suis demandé si je n'étais pas allé trop fort en me demandant si le Gouvernement ne se dirigeait pas vers le Thatchérisme.

Il est vrai que beaucoup de blogueurs se posent des questions.

Et puis je suis tombé sur cette entrevue de Pascal LAMY (membre du PS, ex chef de l'OMC) dans le monde.

Pascal Lamy propose de lever le tabou du SMIC. Voilà ce qu'il dit :" je pense qu'à ce niveau de chômage il faut aller vers davantage de flexibilité, et vers des boulots qui ne sont pas forcément payés au smic".

Bon .... Je suppose que la prochaine avancée sociale concernera le travail des enfants de plus de 12 ans .... 

22:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : lamy, socialisme, ps, municipales, valls |

31/03/2014

Valls chef du gouvernement .... Pour quel changement ?

municipales,valls,1er ministreLe président Hollande a, lors de son discours télévisé, fait savoir qu'il avait entendu les français (même les abstentionnistes!).

Alors que quelques heures auparavant, il avait désigné Manuel Valls.

Je ne comprends pas bien.

Il est notoire que le PS est lâché par sa gauche et voilà que le Président hollande, ex-chef du PS, choisit le candidat le plus à droite qu'il soit possible.

Il n'y a pas de doute ! Les classes moyennes vont morfler pendant encore 3 ans au moins.....

22:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : municipales, valls, 1er ministre |

30/03/2014

Elections municipales : les électeurs ont persisté et signé.

élections, municipales, ump, fn, psLes résultats tombent. Les uns après les autres.

La Gauche se prend une méchante claque.

L'UMP pavoise ! Alors que le FN continue sa percée. Béziers et Fréjus tombent dans l'escarcelle de l'extrême-droite.

Malgré les déclarations de MM Moscovici, Royal et Hamon, le Gouvernement va continuer sa politique de droite.

L'UMP, va continuer à critiquer une politique qu'elle devrait logiquement encourager mais que pour des raisons purement électoralistes (et aussi parce qu'elle n'a aucun projet) elle critique.

Comme d'habitude, l'opposition nationale gagne les élections locales et leur attribue un enjeu national.

Les élections se succèdent et rien ne change.

Conséquence : le FN monte ainsi que l'abstention.

Je n'ai pas de solution miracle. Mais je ne supporte plus d'entendre que la seule politique possible est celle qui est menée actuellement. 

21:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections, municipales, ump, fn, ps |

24/03/2014

Comment traiter le front national ?

A l'instar de Nicolas et de Juan, je vais parler des élections municipales et du front national.

Autant le dire tout de suite, je n'ai pas de réponse précise à la question posée en titre.

Mais je commence à avoir une idée précise de ce qu'il ne faut pas faire.

J'ai regardé le début de la soirée électorale sur France 2 hier.

Et à la rituelle question "qu'avez-vous à dire aux électeurs du Front National", Mme Najat-Vallaud Belkacem, ministre du gouvernement Ayrault a bafouillé quelque-chose tournant autour du pacte républicain , une certaine façon de faire de la politique et puis .... c'est tout !

A un moment, après qu'on ait appris que Mr Steeve BRIOIS ait gagné la mairie de la même Mme Belkacem a cru devoir faire la leçon à Mme Lepen sur l'absence de programme du FN (avec raison) et sur la gestion d'une commune.

Et  Mme Lepen de répondre que le PS a volé l'argent aux pauvres, faisant une référence directe à la gestion socialiste calamiteuse dans le bassin minier et à l'affaire SOGINORPA.

Je crois donc que l'on ne peut plus se contenter de dire au FN qu'il ne respecte pas le pacte républicain et qu'à ce titre c'est un parti qui n'a pas voix au chapitre.

On ne peut plus se permettre de considérer le FN comme un sous-parti à qui on peut donner la leçon sans s'attendre de réplique cinglante.

Il ne suffit pas de dire que ceux qui votent FN ne sont pas tous des fachos pour considérer que le FN ne vaut pas ses 20 % des votes.

En résumé, je crois qu'on ne peut plus se permettre de mépriser ce parti car cela revient à mépriser ses électeurs.

Si les partis de gauche (et aussi l'UMP) continuent comme ça, le FN a encore de beaux jours devant lui. Pour la soirée d'hier, vous pouvez aller voir le lien ci-dessous.

http://bcove.me/z5oiisia 

21:29 Publié dans Blog, Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : le pen, municipales, belkacem |

17/03/2008

Bon ... Et maintenant ??

C'est confirmé, la gauche a gagné. Quoiqu'en disent les dirigeants de droite, c'est quand même un coup porté aux sarkozystes.

Il n'est pas sûr pourtant,  que ce soit un grand service rendu au PS qui est encore la force centrale de l'opposition.

En effet, aucun des barons (et il y en a !!) n'a été battu, ni affaibli. Aucun d'entre eux n'a l'obligation de remettre en cause la "stratégie" (on se demande bien laquelle !) du PS puisque celui-ci a gagné.9b94167de60fd4d7273645f489dce38f.jpg

Pourtant, si le PS veut espérer qu'un de ses candidats gagne contre Sarkozy en 2012, il faut qu'un leader émerge rapidement. Il faut en tous cas que les barons actuels cessent de se glisser des "savonettes" dans le dos. Il faut que d'ici un délai raisonnable, cessent les petites phrases entre dirigeants de la gauche...

Pour le moment, on peut souhaiter que le président Sarkozy continue de proposer des postes aux socialistes, et que comme Mr Strauss-Kahn, certains d'entre eux acceptent. Cela aura au moins le mérite de diminuer le nombre de leaders potentiels et de racourcir la durée du pugilat au PS...

16/03/2008

MUNICIPALES ET MODEM

Il semble acquis que le PS sorte renforcé des élections municipales. Même si...les électeurs ont pour habitude de déjouer les pronostics des instituts de sondage.

Pour autant la vraie question en suspens et qui devrait avoir un début de réponse ce soir est celle de l'influence du MODEM sur la vie politique française de ces 10 prochaines années.a08f10610fe9cdb00ea18cfd3571f9b8.jpg

Et donc, nous pourrons commencer à savoir si le parti centriste pourrait envisager d'exister indépendamment de François BAYROU ; ou plus exactement de l'état de popularité de ce dernier.

En effet, pour la personne de Bayrou, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Même s'il perd à Pau, sa posture dans la vie politique française est telle aujourd'hui, qu'il sera toujours considéré comme présidentiable en 2012.

En clair, Bayrou n'a-t-il pas trop sacrifié le parti du MODEM aux municipales sur l'autel de  sa candidature aux présidentielles de 2012 ?

12/03/2008

QUID DU MODEM ?

Comme je le disais dans un précédent billet, le MODEM ne savait pas encore avec qui il allait s'allier. Quelques jours après, force est de constater que tout n'est pas clair au MODEM. Les municipales constituent pour ce parti un jeu assez dangereux.

 En effet, autant il est possible de dire lors d'une élection nationale "je m'allie avec tel parti car il y a des valeurs communes...." , autant au niveau local c'est difficile de dire avec un certain crédit : "je m'allie avec le PS sur Paris, je m'allie avec l'UMP à Toulouse, je me maintiens cotre l'UMP à Aix etc ...". En tous cas la lisibilité des convictions de fond du Modem en prend un coup.bc6e03cc63a4b93b79c655196421b552.jpg

François Hollande l'a d'ailleurs bien senti, puisqu'il a mis un bémol aux propos de Ségolène Royal qui souhaite une alliance globale avec le MODEM.

Je ne remets pas en cause le parti centriste. Un 3ème voie me semble opportune face au bipartisme qui existe pour le moment.

Cela dit, la diversité des alliances du MODEM  a des accents de IVe république qui ne laisse pas de grands souvenirs pour le pays. Accessoirement il y a un risque de dommage collatéral pour le PS à souhaiter une alliance globale avec le modem dans ce contexte : le PS ne risque-t-il pas de perdre son âme dans tout ça ??

10/03/2008

Municipales and Co

Bon ben ça y est ! le 1er tour est bouclé. Plutôt à l'avantage de la gauche.  En tous cas, c'est ce qui se devinait  à la tête des premiers dirigeants présents sur le plateau de TF1.

Un Fabius en grande forme gardant son calme et affichant un sourire genre "force tranquille" face aux interruptions successives de Rachida Dati. Cette dernière s'est avérée en effet particulièrement combattante pour faire valoir le bilan du "Président". Quant à Jack Lang, il se posait presque en conciliateur tant il avait le "triomphe modeste" (celui là, il va finir au MODEM si ce parti continue sa croissance).01425a1c49a13dad270da652db5b15ad.jpg

Jack Lang a quand même eu le mérite de rappeler que nous n'en étions qu'au premier tour et que les électeurs n'avaient pas encore fini de décider ceux qu'ils choisiraient dimanche prochain. Car s'il y a eu quelques élections au premier tour donnant des victoires à la gauche (PS et PC), la quasi totalité des élections se décidera en seconde semaine. Le MODEM est en position d'arbitre dans pas mal de communes et il ne sait pas lui même dans quel sens il va arbitrer.

Bref, wait and see, le spectacle commence.

09/03/2008

Aujourd'hui, on vote

Ce dimanche 9 mars, nous devons choisir nos conseillers municipaux, mais aussi nos conseillers généraux.

C'est le 1er scrutin depuis l'élection présidentielle de mai 2007. Certains (de gauche en général) y voient un test pour Sarkozy et sa majorité et donc si la gauche remporte plus de mairie que la droite, c'est la politique du Gouvernement qui est remise en cause.d438117f026020c36614d3430224ccd0.jpg

D'autres (plutôt des sarkozystes) considèrent qu'il ne s'agît que d'élections locales et que même si la droite perd des mairies, cela ne signifie pas que les Français ne sont pas d'accord avec la politique du Gouvernement.

Pour ma part, je dirais qu'il sera toujours temps, après les élections, de tirer les conclusions du vote des Français. D'ici là, je considérerais déjà, que ce serait un succès si nous étions nombreux à aller voter.

Après tout, la mairie et le Conseil Général sont les collectivités publiques les plus proches de nous non ?

06/03/2008

Ségolène et le PS

Je viens d'entendre sur Canal + que Ségolène Royal  ne participerait pas aux débats dimanche soir des municipales et qu'elle avait négocié avec une seule chaine (TF1) une intervention à 20h01, juste après le résultat des élections.

c3f1542c72de0c323a65038d29d20c14.jpgMme ROYAL a le souhait de se poser en leader indiscutable et indiscutée du PS, voire de l'opposition.

Il faudrait que Mme ROYAL  :

  • arrête d'oublier que la vie politique est faite de débats publics avec ses adversaires politiques et ses concurrents du PS.
  • se souvienne qu'elle n'est pas le seul leader du PS et qu'à ce jour, elle n'est pas le premier secrétaire du PS
  • qu'à force de jouer à la Eva Péron du pauvre, elle favorise la "pipolisation" de la politique française  et on voit ce que ça donne avec les institutions politiques
  • se souvienne qu'aujourd'hui elle n'est que présidente de la région Poitou Charente
  • Qu'elle n'a pas gagné la dernière élection présidentielle.

Alors, que Madame Royal  garde sinon un peu d'humilité, du moins la tête froide. Si la politique -toutes tendances confondues- a besoin de quelque chose, aujourd'hui c'est d'un peu de débats.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu