Avertir le modérateur

25/10/2011

0 nucléaire dans 15 ans ? Ben à y réfléchir ... Bof !

nucleaire,sortie,ps,eelv,duflotEn ce moment les écologistes (à commencer par Cécile Duflot) mettent la pression sur les Socialistes pour qu'ils s'engagent sur l'énergie nucléaire.

Sous entendu sur le 0% nucléaire en 2025.

C'était durant les primaires l'engagement de Martine Aubry pendant les primaires.

François Hollande n'allait pas si loin ... Au grand dam de EELV qui avait choisi Martine Aubry.

Moi aussi je pensais que le nucléaire pourrait être rapidement remplacé.

Pourtant, à lire cet article du monde qui a étudié ce qui se passait en Allemagne, je me pose des questions.

L'Allemagne est en train de sortir de l'énergie nucléaire très rapidement. Ainsi, elle a arrêté depuis le printemps 8 des 18 réacteurs nucléaires en réaction à Fukushima !


Le problème est que les énergies renouvelables (énergie éolienne, solaire ...) ne sont pas encore à leur rythme de croisière !

Et donc les prix de ces énergies de remplacement montent.

Pis, l'Allemagne doit importer de l'électricité (de France entre autres pays) !

Pis encore, en attendant la montée en puissance des énergies renouvelables, l'Allemagne va ouvrir des centrales au gaz plus polluantes. Des centrales thermiques au charbon sont prévues !

On peut donc s'attendre à une remontée des gaz )à effet de serre.

Alors ... Je me pose des questions !

ps ce billet de Jégoun que j'ai lu après l'article précité est fort intéressant aussi.

20:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : nucleaire, sortie, ps, eelv, duflot |

03/05/2011

Petite devinette.

Quel homme politique a dit : "On n'a pas le droit de jouer sur des peurs moyenâgeuses (...)"  ?

Olivier Besancenot ?

François Hollande décidément très en verve contre Nicolas Sarkozy ?

François Bayrou critiquant lui aussi la politique sécuritaire du Gouvernement ?

Un journaliste analysant la campagne électorale de 2007 ?

Vous n'y êtes pas !

La réponse est Nicolas Sarkozy.

Etonnant non ?

Bon .... D'accord !

Mon fond d'honnêteté m'oblige à vous donner la phrase en entier : "On n'a pas le droit de jouer sur des peurs moyenâgeuses pour remettre en cause des choix qui font la puissance de notre pays".  Il répondait sur la question du nucléaire, ne rêvez pas.

Mais quand même, il est gonflé de dire cette phrase là ....

19:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, nucleaire, securité |

26/04/2011

Il faut nationaliser le nucléaire en France !

tepco.jpgOn parle beaucoup du nucléaire en ce moment !

En général pour crier haro sur celui-ci.

La catastrophe de Fukushima a réveillé une querelle chez les écologistes. Il y avait en effet un discret consensus pour le nucléaire qui avait l'immense mérite de ne pas émettre de gaz à effet de serre. Le nucléaire passait presque pour une énergie propre. Presque ...

Et puis Fukushima (conjugué avec le 25e anniversaire de l'explosion du réacteur de la centrale de Tchernobyl) est venu remettre en cause ce consensus.

Même Nicolas Hulot a du faire volte face, dans la mesure où la présidentielle valait bien un changement d'avis ...

Pour ou contre le nucléaire. Les arguments sont valables des 2 côtés (énergie bon marché qui n'émet pas de gaz polluants ... Mais dangereuse et dont on traite mal les déchets).

Une chose est sûre, c'est que l'on ne peut pas arrêter le nucléaire du jour au lendemain !

Je regrette cependant que les partis n'aient pas mis le doigt sur le fait que la société qui gérait la centrale de Fukushima était une société privée. Cette société avait pour objectif essentiel de gagner de l'argent et d'en dépenser le moins possible. Ce que je trouve logique pour une personne de droit privé. Pour une telle société, la Sécurité passe au 2è plan.

J'ai appris lors de la diffusion d'un débat (avec Claude Allègre) que si la société TEPCO (la société japonaise propriétaire de la centrale) n'a pas immédiatement utilisé l'eau de mer pour refroidir la centrale, c'est parce que l'eau de mer était susceptible de faire rouiller les canalisations !!!

Clairement, après la catastrophe, TEPCO raisonnait encore en terme de rentabilité.

S'il est un domaine où n'importe la Puissance Publique doit intervenir plus qu'ailleurs c'est celui qui concerne la sécurité de ses citoyens. Seul l'Etat peut faire passer notre sécurité avant la rentabilité des actionnaires.

La seule façon d'éviter de tels raisonnements, c'est de renationaliser EDF.

ps. pour d'autres arguments allez voir ici

15/03/2011

Tora Tora Tora

Je n'ai pas fait de billet sur le Japon.

Ce n'est pas que je ne savais pas quoi dire. C'est plutôt que je ne savais pas sous quel angle m'exprimer.

Que dire face aux éléments ?

Le nucléaire ? C'est trop facile de lui dire haro alors que tout le monde y compris les écolos s'en contentaient fort bien car non émetteur de carbone ....

Et puis j'ai regardé le journal de Leymergie. Puis écouté la radio en allant bosser ...

Et j'ai vu puis entendu des Français installés au Japon (parfois même mariés avec l'indigène) s'exprimer par messenger.

Ce n'était pas le stoïcisme nippon, certes.

Non ...

J'ai vu puis entendu des gens craquer ....Craquer mais pas n'importe comment.

Craquer après avoir lutté pour garder durant l'entrevue un ton neutre, une réserve. Craquer avec dignité.

Et là ... J'ai été ému. Très ému ...

10/06/2009

Après le PS, l'Ecologie !

P1013347D962335G_apx_470__w_ouestfrance_.jpgDécidément, l'UMP ne traîne pas !

Les écologistes ont surpris tout le monde par l'ampleur de leurs bons résultats aux élections européennes.

Et Lefebvre de préciser sur toutes les ondes que le parti de Cohn-Bendit, Joly et Bové a obtenu ces résultats grace à leur campagne à la fois européenne et écologiste. Le contraire eût été étonnant vu le nom du parti ...

A la différence des communistes (qui ont eu Guy Moquet) et des socialistes (qui ont eu Jaurès), les écolos n'ont pas (encore) eu de grands hommes !

Aussi, le Président Sarkozy a-t-il "relancé" sa com écologiste. On commence à ressortir Brice Lalonde du placard. On reparle de la taxe carbone. Le Grenelle de l'Environnement va semble-t-il prendre sa vitesse de croisière et d'ores etc déjà le Président a annoncé le 9 juin (2 jours après les élections) que "Là où on dépense un euro pour le nucléaire, on dépensera un euro pour les énergies propres".

Fort bien ! Magnifique même !

Mais pourquoi avoir attendu le résultat des élections européennes et le bon score des écolos ?

En clair, on peut se demander si cette décision sur les énergies renouvelables eût été prise si le parti Europe-Ecologie n'avait pas fait un bon score ?

Comme quoi, à quoi tient la mise en place d'une politique ?

On ne va pas ici se plaindre si les écologistes ont une bonne influence sur nos hommes politiques .

Par contre, il est probable que dans les jours qui viennent, Mme Joly ou Mr Mamère soient approchés par l'UMP.

A eux de voir s'ils veulent rejoindre Kouchner, Besson et consorts !

Je sens que je vais finir par avoir du mal à my retrouver si le Président continue de vampiriser les partis rivaux ....

04/10/2008

La bataille de l'Energie.

Pendant que la Crise Mondiale mobilise les énergies des média, se déroule en coulisse une bataille gargantuesque pour décider de notre avenir énergétique.nucleaire 2.png

Le protocole de Kyoto et le grenelle de l'environnement et surtout le prix du pétrole démontrant de plus en plus l'inopportunité de continuer à utiliser les énergies fossiles, il faut se tourner vers les énergies alternatives qui ne produisent pas (ou peu) ce CO2.

Deux d'entre elles ont le vent (si j'ose dire) en poupe : le nucléaire dans laquelle la France (comprenez EDF) a un indéniable savoir faire, et l'éolien qui a le grand avantage de ne pas produire de déchets nucléaires à traiter.

Ces derniers temps, de plus en plus d'association remettent en cause l'énergie éolienne car disent-elles "Il s'agit de préserver les paysages de France, nos campagnes et, bientôt, notre littoral menacé lui aussi". Leur autre argument massue est le caractère excessivement onéreux du "éolien" qui pour le moment utilise beaucoup de subventions publiques. (le figaro entre autres)

Aussi, les 1ers anti-éoliens soucieux de leur voisinage paysager immédiat sont désormais aidés par d'autres personnalités politiques faisant office de figure de proue. Et c'est là qu'intervient Valéry Giscard d'Estaing devenu pourfandeur de l'énergie éolienne afin de défendre notre patrimoine paysager.quixote_molinos.jpg

Quand même, on ne peut s'empêcher de se souvenir que la France a le plus grand réseau de centrales nucléaires au Monde et qu'une des conséquences du protocole de Kyoto est que de plus en  plus de pays ont envie de revenir au nucléaire (Allemagne, Royaume Uni ...). Cela représente un marché énorme dans lequel EDF aurait un indéniable avantage...

De là à imaginer que Mr Giscard d'Estaing est un représentant du lobby nucléaire...

Mais qu'est-ce que je vais chercher là ? Quand on pense que c'est notre avenir et celui de nos enfants qui se décide. Ca fait peur.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu