Avertir le modérateur

09/04/2014

Les banques vont bien. Merci pour elles !

En ces périodes de disette budgétaire, il est réconfortant de savoir que l'argent va quand même bien quelque part .....

Le site Boursier.com (reprenant une info des échos) a pondu un article éloquent à ce sujet sur les rémunérations des patrons des grandes banques françaises. Comme le dit l'article, elles ont repris du tonus.

Jugez plutôt :

Jean-Laurent Bonnafé, PDG de BNP Paribas,a eu en 2013 un revenu de 3,44 millions d'euros, en hausse de 8,1% par rapport à 2012.

 Frédéric Oudéa,patron  de la Société Générale, qui a engrangé 2,71 ME (+8,5% par rapport à 2012).

Jean Paul Chifflet (Crédit agricole ) a eu lui 2,14 ME (+38,8%).

François Pérol (Natixis) s'est vu accorder 1,44 ME, une hausse de 29,4%.

Le plus fort est que l'essentiel de ces augmentations est constitué des bonii (variables) assis sur les résultats des banques.

Quand on sait que les banques sont encore actuellement, très frileuses pour injecter de l'argent dans l'économie, on peut se demander à quoi joue l' "ennemi de la finance".

25/04/2009

"Il faut respecter l'état de droit en matière sociale"

jean-pierre-raffarin.jpgJe n'aime pas beaucoup Jean-Pierre Raffarin. Je ne l'ai jamis aimé ! Depuis le départ. Depuis qu'il est sorti de l'anonymat pour devenir 1er Ministre.

Sans vraiment de raison... Ou pour la plus mauvaise ! Parfois on dit de certaines personnes : "je ne la supporte pas : c'est physique".

Et pour moi, c'est ce qui se passe avec Jean-Pierre Raffarin !

Cette faute étant avouée, je peux en venir à l'objet de mon billet. D'autant que c'est grace à lui que je sors d'une forme de léthargie que je traîne depuis quelques semaines !

Je suis d'accord avec lui quand il dit que l'état de droit doit être respectée en matière sociale.(cl le monde)

La vidéo publiée dans mon billet d'hier m'a mis mal à l'aise. Mal à l'aise car je suis écoeuré de voir jusqu'où un système peut pousser des gens sans histoire, écoeuré car tout se passe dans une relative indifférence de la classe politique.

Mais j'étais mal à l'aise aussi , car je ne suis pas resté  insensible à la dégradation des locaux de la République,en présence des média qui ne se sont pas privées de retransmettre les images.

Alors, oui Raffarin a raison quand il dit qu'il faut respecter l'état de droit ! On ne peut pas d'un côté fustiger le comportement des banlieusards qui brulent les bagnoles et les écoles et ne rien dire aux travaileurs qui saccagent les locaux de la République.

Par contre, quand Mr Raffarin, voulant poursuivre sur sa lancée, ajoute que les séquestrations de patrons l'inquiètent : elles nuisent à l'image de la France, je ne peux être d'accord. Et je mesure l'incompréhension, le mépris de cette personne sur les déconvenues de la classe ouvrière.

On les lui pardonnera cependant ces défauts. Tant il est vrai qu'il est loin d'être le seul de la classe politique à les avoir ...

30/03/2009

J'aurais quand même préféré une loi

Laurence_Parisot.jpgJe sais que j'en ai déjà parlé avant-hier de ce décret. Il faut dire qu'on l'attend avec impatience !

Pourtant, comme je le dis en titre, j'aurais préféré une loi.

Pourquoi ?

Parce qu'une loi est votée par le Parlement et qu'un tel texte aurait été l'occasion d'un débat public fort intéressant de nos parlementaires.

Parce qu'une loi (à la différence d'un décret) peut créer une infraction pénale délictuelle, voire une sanction significative.

J'ai bien peur que notre montagne matignonaise n'accouche d'une souris.

J'espère que le taulier de PMA ne m'en voudra pas de lui avoir piqué la photo.

28/03/2009

Alors, ce sera par décret !

fillon.jpgSous la pression de l'opinion publique qui en a assez de constater les abus de revenus des patrons, François Fillon est en train de mettre la main à son décret qui limitera ces déviances.

Tout le monde constate désormais que le code de déontoogie du MEDEF est une vaste galéjade (voir mon dernier billet).

Ceci dit, l'honneur est sauf pour nos dirigeants du CAC 40 puisque Matignon veillera bien à ce que le décret ne concerne que les entreprises bénéficiant des aides de l'Etat (cf le figaro)

Il n'est donc plus question de remettre en question de façon générale les stock-options et autres parachutes dorés !!

Que la gauche se rassure donc ! Il lui reste encore du travail ...

ps. je compte diminuer mon rendemement pour le prochain mois et adopter un rythme porretien. Veuillez m'en excuser !

06/08/2008

LES REVENUS DES GRANDS PATRONS

Les grands partis républicains d'Allemagne sont en train de débattre de l'opportunité d'encadrer par une loi les revenus pantagruelliques des grands patrons.452519152.jpg

Le CDU (Droite allemande) plus timide que le SPD sur le sujet puisqu'il se refuse à plafonner les rémunérations, veut faire en sorte qu'elles "correspondent à la valeur véritable d'une performance". Les revenus des patrons seraient surveillés par une sorte de Conseil de surveillance.

Ce même parti considère qu' "Il est problématique que des patrons puissent améliorer leur salaire annuel grâce au licenciement de salariés, ceci faisant grimper le cours de l'action".

Cette dernière phrase met fin à une grande hypocrisie qui consiste à refuser d'admettre la relation directe entre plan social et valeur de l'action.

A quand un véritable débat en France ?

En tous cas, voilà un sujet pour le PS qui aurait tout intérêt de se rapprocher de son homoloque allemand !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu