Avertir le modérateur

23/03/2013

Nicolas Sarkozy et les juges

sarkozy,gentil,jugeHier je dénonçais la levée de bouclier des féaux de l'UMP face à "l'acharnement judiciaire" dont s'estimait victime Nicolas Sarkozy, ex-chef de l'Etat !

Je viens de prendre connaissance dans libé, de l'incident qui a opposé l'ex-Président au juge Gentil qui lui a notifié sa mise en examen.

Nicolas Sarkozy a ponctué l'entretien par : d'après Le Monde: «Ne vous inquiétez pas, je n’en resterai pas là», d'après Le Parisien, «je ne crois pas, non. Ce n’est pas terminé».

Que ce soit l'une ou l'autre phrase (ou les 2 !) qui ait été prononcée en dit long sur l'opinion de l'ex-Président vis à vis des juges.

Il les méprise. Mais surtout il s'estime indigne d'être soumis à la justice.

Pour le reste, il fonctionne comme d'habitude dans le rapport de force.

Je n'avais jamais vu cela en politique

Pour moi, le mince doute qui m'habitait n'existe plus.

Ce type est vraiment en-dessous de tout. Et il ne sera plus jamais président.

Pauv' con va.

12:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sarkozy, gentil, juge, menace, plainte |

02/04/2011

l'UMP et les conflits d'intérêts

106_cope.jpgLa liste s'allonge, après MM Woerth et Alliot-Marie ..., c'est Jean-François Copé qui est touché par une affaire de conflit d'intérêts !

Ha ! Il n'est que faiblement touché certes. Mais ça fait désordre.

Une plainte a été déposée contre lui (cf le monde) par un petit actionnaire dans l'affaire GDF-DUEZ. Il lui est reproché d'avoir à la fois suivi de très près en tant que ministre du budget "les préparatifs de la fusion DGF-SUEZ" et en tant qu'avocat d'avoir été partie prenante avec la même société.

La plainte évoque à la fois le conflit d'intérêt et le traffic d'influence.

Il n'y a pas condamnation bien sûr : la plainte vient d'être déposée. Mr Copé est donc présumé innocent ! C'est tout à fait normal.

Ceci étant, je m'étais déjà posé la question de la qualité d'avocat dont bénéficie depuis plusieurs mois Mr Copé. Est-il possible d'être avocat et homme politique en même temps ? Car être homme politique (surtout quand on cumule les fonctions) nécessite beaucoup de temps.  Mr Copé est aujourd'hui député, maire de Meaux, et secrétairte général de l'UMp et avocat ...

Au-delà de la question du temps, je me suis posé la question de savoir pourquoi cet mode des hommes politiques de premier plan (Mr De Villepin a fait de même) qui décident alors que leur carrière est déjà fort engagée à l'aube de la cinquantaine de devenir avocat ?!

Pourquoi devenir avocat alors qu'on a déjà réussi une carrière pleine ? Habituellement on voyait des avocats qui devenaient homme politique ? Mais jamais l'inverse ... Jusqu'à il y a 2 ans.

Selon moi la raison était la recherche du prestige (un titre de plus à son palmarès).

Pourquoi pas après tout ? A-priori, il doit exister un système d'équivalence qui permet à une personne qui n'a jamais fait de droit de devenir avocat ! Et puis ces gens sont beaucoup plus intelligents que nous (ce n'est pas ironique).

J'ai regardé sur Wikipédia : Mr Copé n'a jamais étudié le droit (il a fait sciences po et l'ENA), il n'a même jamais fait de stage chez un avocat.

La vocation tardive ? Sauf information contraire, Mr Copé n'a pas depuis qu'il est avocat défendu la veuve et l'orphelin !!!

Alors pourquoi décider d'être avocat ? Hein ? Surtout avocat d'affaire(s) ...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu