Avertir le modérateur

01/04/2014

Schröder a son héritier. C'est un Français et il est président de la république.

valls,hollande,politique,schröderEn passant chez Nicolas, je me suis rappelé d'un  billet que j'avais fait en janvier 2013 (ici).

Ce billet était intitulé "François Hollande est-il le nouveau Schröder ?".

Cette question, je ne me la pose plus depuis quelques temps déjà.

Et quand j'entends le nouveau chef du Gouvernement déclarer que pour satisfaire les électeurs du PS, il accélèrera le rythme des réformes en cours, je me demande si l'objectif de cette majorité n'est pas de faire du Thatchérisme.

Réponse dans les semaines qui vont venir....

20:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : valls, hollande, politique, schröder |

27/12/2012

l'objectif de 3% pour 2013 ne serait plus une obligation absolue ?!

fmi,lagarde,politique,pib,3%C'est presque un coup de tonnerre dans les milieux économiques et financiers !

L'objectif des 3% de déficit /pib n'est plus une obligation. Cette nouvelle ne vient pas du front de gauche ni même du parti socialiste, mais du fonds monétaire international (fmi)!

C'est dans le figaro.

Je me suis toujours (voir ici en tout cas)demandé pourquoi après des années de laisser-filer le déficit, l'union européenne avait fixé un objectif aussi rapproché et donc aussi irréalisable.

Toujours est-il que le FMI est en train de se rendre compte des effets néfastes de la politique de rigueur mise en place dans l'ensemble des pays européens. D'ailleurs, si vous vous souvnez bien, cette politique de rigueur à été préconisée par le même FMI.....

Alors ? Hé bien il est probable que l'ue soit à nouveau écoutée ! Et que des mini politiques de relance soient mises en place en Italie, en Espagne et même en France .

Tout cela me fait penser à la politique du stop and go du Royaume Uni des années 60-70 ....

En conclusion je dirais : les économistes, quoique'ils en disent, ne savent pas mieux que nous vers où on va. Ils savent simplement dire après coup pourquoi il ne fallait pas telle ou telle politique.

10:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fmi, lagarde, politique, pib, 3% |

22/08/2012

Benoist est Apparu

IMAGE_2009_10_09_1004699.jpgJe sais ! Le jeu de mot est un peu foireux, mais c'est tellement vrai.

Je suis en train de regader le journal de France 2. Et j'entends Benoist Apparu critiquer les mesures de relance industrielle du Gouvernement !!!

Les bras m'en tombent.

Je comprends que le Front de Gauche puisse qualifier de mesurettes les initiatives gouvernementales.

Je peux même admettre les critiques du Front National.

Mais entendre l'ex ministre du logement critiquer la politique industrielle gouvernementale me ferait franchement marrer (si ce n'était aussi grave).

Voilà un ex ministre qu a brillé pendant 5 ans par son absence qui n'a pris aucune mesure significative et qui d'ailleurs ne s'est pas exprimé sur la décision récente de bloquer les loyers dans les grands villes. Voilà un ex-ministre -disais-je- qui attaque 3 mois après son arrivée, la politique industrielle d'un Gouvernement, alors que le Gouvernement dont il a fait partie n'a mis en oeuvre aucune politique industrielle .

3 mois!

Ce n'est même pas de la bêtise politique. C'est de l'impudeur.

Je n'y crois pas. J'ai du rêver. Je vais me repasser le JT de France 2 !

31/05/2011

Quid de la politique du logement ?

7662850292_benoist-apparu.jpgC'est un article sur les logements sociaux dans le figaro qui a attiré mon attention aujourd'hui.

On apprend que 406000 foyers sont en attente d'un logement social en Ile de France, et que le délai d'attribution est de plus de 5 ans !!!

Une des raisons est que de moins en moins de personnes peuvent acheter un logement et du coup se reportent sur la location.

De fil en aiguille j'ai transposé avec ce qui se passe en Province.

Les prix sont très hauts. Beaucoup de maisons et appartements sont en vente, mais il y a peu d'acheteurs.

Les loyers sont eux-même très élevés à tel point que l'investissement locatif (déjà favorisé outrageusement depuis des décennies) est un placement extrêmement intéressant. Les loyers sont tellement élevés qu'un  des arguments des banquiers et promoteurs est que c'est le locataire qui subventionne le placement.

On en arrive à une situation ubuesque. Les classes moyennes basses, ne peuvent pas acheter mais le loyer qu'elles paient finance à lui seul  l'achat de leur propriétaire.

L'adage "on ne prête qu'aux riches" n'a jamais été aussi vrai !

Alors .... Et le Gouvernement dans tout ça ???

Figurez-vous que depuis (au moins 2009), il y a un secrétaire d'Etat au logement. C'est Benoist Apparu qui pour le coup porte plutôt mal son nom.

On ne le voit nulle part et on n'en entend jamais parler.

Ces dernières années, les rares fois où j'ai entendu parler de politique du logement, c'est pour dénoncer les insuffisances de la ville de Paris et du Conseil Régional d'Île de France.

Alors ???

Il me semble que la politique du logement est aussi importante que la politique de lutte contre le chômage. Et il semble bien que le Gouvernement actuel n'a aucune politique du logement. Est-ce normal d'ailleurs qu'il n'y ait qu'un Secrétariat d'Etat ?

Rien que pour cela, la majorité ne devrait pas être reconduite en 2012 !

ps. le Monsieur en photo c'est Benoist Apparu Sécrétaire d'Etat chargé du logement.

21/12/2010

Quelle politique salariale pour la gauche ?

Salaires_2.jpgCa fait un moment que je passe sur le blog de ce syndicaliste. Et je le trouve de mieux en mieux.

Il relève une incohérence notoire. Le Gouvernement fait une politique de relance par l'Investissement, alors que notre taux de croissance faible est soutenu par la Consommation. un comble en effet !

Mais au moins le choix de la Droite est clair. La relance se fait par une aide des entreprises pour qu'elles investissent et non par un coup de pouce aux salaires.

Pourtant pour la Gauche c'est la Consommation qu'il faudrait aider. Stef relève que 64% des salariés français n'ont pas vu leur salaire augmenter depuis 2 ans (et 40¨depuis 5 ans)

Comment ? Par une politique salariale.

Bien !

Et comme d'habitude il y a quelqu'un à gauche (avant c'était au PC) qui promet une augmentation du SMIC de 500 EUR ! (cf ici ). Ici c'est Ségolène Royal. Elle est coutumière du fait. Elle ne s'embarasse pas de réalisme. On promet ... Et puis on verra après.

C'est clair que la Gauche ne peut se satisfaire d'une augmentation a-minima (selon les critères purement automatiques) du SMIC.

Mais quelqu'un peut-il m'expliquer la raison pour laquelle chaque fois qu'on parle de politique salariale,on ne parle que du SMIC ?

A part le fait que chaque augmentation du salaire minimum aboutit à créer encoue plus de Smicards, est-ce que se borner à n'agir que sur le salaire minimal est vraiment satisfaisant pour un Parti Politique progressiste ?

Non ! Le SMIC n'est pas un levier suffisant.

Certes, c'est le seul levier où l'Etat a un pouvoir de contrainte. Mais cela ne doit pas justifier le fait que la politique salariale de l'Etat ne se limite qu'à l'augmentation du SMIC.

La Gauche cherche des débats, hé bien en voilà un !

Comment faire un sorte que les tous les salaires moyens augmentent au moins raisonnablement et pas uniquement le SMIC ?

Comment la Gauche peut-elle se satisfaire de ne voir augmenter que le SMIC ????

12:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : royal, fmi, salaires, smic, politique, 1500 eur |

17/07/2010

C'est légal !!!!!

b168fafe-5218-11df-b2c1-729c1e811b7c.jpg...... Sous entendu :"vous pouvez pas me niquer".

Ce langage de petite frappe, on l'entend souvent en ce moment.

On n'arrête pas d'entre ce leitmotiv "c'est légal".

On l'entend beaucoup dans l'affaire Woerth-Bettencourt.

Maintenant c'est Laurent Wauquez (secrétaire d'Etat à l'emploi) qui le dit. cf le post

On apprend que Mr Wauquiez, à l'occasion d'un déplacement officiel à Londres a fait la tournée des popotes auprès des riches donateurs.

Curieux mélange des genres. La République paie les frais de relevage des compteurs d'un ministre en exercice. Ca ramène des sous au Parti ...

C'est légal déclare Mr Wauquiez.

Peut-être ....

Mais le comportement de ces messieurs qui font la leçon : aux patrons voyous, à ceux qui abusent de la sécurité sociale, qui ne travaillent pas plus pour gagner plus .....

Ce comportement donc, montre bien toute la valeur qu'ils accordent à la Morale.

Mais tant que c'est légal .... Hein ?!

19/06/2010

Pourquoi les Français boudent-ils la politique ?

churchill1.jpgJe suis tagué par Falcon Hill et Stef.

"Pourquoi les Français boudent-ils la politique ?".

Ma susceptibilité est forcément mise à l'épreuve puisque je n'ai pas écrit que 2 billets ce mois-ci.

Cela dit, je n'ai pas besoin de faire preuve de beaucoup d'empathie pour tenter d'apporter une réponse ...

En ces périodes d'anniversaire du débarquement de 1944 et de l'appel du 18 juin, je lis beaucoup d'articles et de livres sur ces événements.

Et je ne peux qu'être admiratif devant les sentiments patriotiques (pas nationalistes), les esprits de sacrifice des protagonistes petits ou grands ...

En ce qui concerne les Grands qui ont pris des risques, j'ai lu (ou relu) les mémoires de De Gaulle et de Churchill. J'ai conscience que ces écrivains ont bien sûr enjolivé un peu leur rôle dans cette guerre !

Pourtant, personne ne peut contester que ces personnes ont su à un moment aller à contre-courant de l'opinion dominante dans l'intérêt unique de leur pays. Personne ne peut contester que ces personnes ont du faire changer d'avis à la plupart de leurs concitoyens pour les entraîner dans leurs sillages.

Mieux ! Personne ne peut contester que ces personnes avaient raison de dire non à Hitler.1958_de_gaulle.jpg

Alors, en ces temps de réflexion, je me demande quel homme politique d'aujourd'hui aurait pu endosser en ces temps troublés, le rôle que De Gaulle et Churchill ont endossé. De la même manière : je me demande dans quelle mesure à cette époque je n'aurais pas été un "bon français" collabo ......

Je n'ai pas la réponse à ces 2 questions bien sûr ...

Mais tout cela me fait prendre conscience que le comportement des leaders d'un pays a beaucoup d'influence sur celui des masses. Et que donc il est nécessaire que les masses (dont je fais partie) doivent croire en leur politique.

Quand je parle de nos dirigeants, j'utilise souvent (avec ironie le plus souvent) l'expression "élites". Mais en quoi aujourd'hui nos dirigeants sont-ils nos élites ? En quoi sont-ils meilleurs que nous ???

Par l'intelligence ? Certainement pas !

Par le comportement ? Certainement pas ! Depuis 40 ans, nous voyons chez nos élites dirigeants, beaucoup de mesquinerie. Et ce ne sont pas les dernières affaires d'achat de cigares sur le dos de la république qui vont me faire changer d'opinion.

Nous avons besoin de leaders dans nos démocraties. Nous n'avons en général que des "hommes politiques" .

C'est peut être ça qui explique le désamour des Français pour la politique.

Le lecteur quel qu'il soit peut se considérer comme tagué.

07/06/2010

Et si c'était parce qu'il ne connaissait pas l'Histoire ?

sarkozy-rit12b23-13ed2.jpgLes rares fois où le Président de la République a fait des références historiques, c'était la seconde guerre mondiale !

Rappelez-vous : Guy Mocquet, la Résistance au plateau des glières....

Aucune référence avant les années 1930 ou 1940 !!!

A croire que le Président ne connaît rien de notre Histoire d'avant 1940 !?!

Incroyable non ? Surtout si on compare avec ses prédécesseurs ...

Et pourtant cela expliquerait beaucoup de choses.

En mettant en cause la gauche archaïque, qui s'arcboute sur le maintien du Service Public, il a l'air d'ignorer que le Service Public à la Française ne date pas des nationalisations de 1936 et de 45.

Il a l'air d'ignorer que Cette notion de Service Public a pris naissance au moins sous Colbert au XVIIè siècle. Mais notre Président sait-il seulement qui est Colbert ?

Quand, en matière de politique étrangère il place la France dans le sillage des pays anglo-saxons, sait-il seulement que depuis des siècles, la France a en la matière toujours fait preuve d'indépendance et de singularité ?

En matière de politique quand il veut grouper l'ensemble de la Droite dans un même parti, sait-il seulement que depuis au moins 2 siècles, la Droite française à toujours été bipartisane voire bicéphale (RPR/UDF, UDR/Républicains Indépendants, Bonapartistes/Royalistes, Orléanistes/Légitimistes) ?

Sait-il seulement que notre Pays est un vieux Pays, complexe mais aussi subtil ? Dont les habitants sont tout sauf prévisibles ?

Non ...Probablement pas !

Le Président Sarkozy a été élu sur le principe de la rupture.

Mais ses électeurs ne s'attendaient pas à ce que Rupture soit synonyme d'Oubli.

07:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sarkozy, histoire, politique |

16/06/2009

Quelle politique budgétaire face à la crise ? L'exemple elyséen !

versai.jpgLe déficit budgétaire pour 2009 sera d'au moins 6% du PIB.

 A titre de comparaison l'UE impose un déficit maximal de 3% du PIB. 6% c'est beaucoup. La faute en revient en grande partie à la crise.

De plus en plus à gauche mais aussi à droite, les députés réclament une remise en cause du bouclier fiscal, qui interdit que le montant global des impôts dépasse la moitié des revenus d'un contribuable.

D'après eux, la crise et l'Etat des finances publiques justifient la suspension de ce "bouclier" qui favorise les plus riches !

Pourtant, l'Elysée reste ferme sur le maintien du bouclier fiscal. Il considère que plutôt que d'augmenter les recettes (les impôts), il vaut mieux diminuer les charges publiques (les dépenses de l'Etat).

C'est la raison pour laquelle le nombre de fonctionnaires continue de diminuer. C'est aussi pour cela que les contrôles des fraudes à la sécurité sociale sont renforcés...

Pourtant, on ne peut pas dire qu'en ce qui concerne la maîtrise des dépenses de l'Etat, l'exemple vienne d'en haut !!

Souvenons-nous qu'à peine arrivé à l'Elysée en 2007 le Président Sarkozy a augmenté son salaire de 140% , que le Budget de l'Elysée a augmenté de 8,4% , et que les différents ministères aient augmenté leurs effectifs.

Et là, le monde nous apprend que les frais de fonctionnement de l'Elysée ont augmenté de 21,7% en 2008.

Alors Monsieur Sarkozy ? On fait dans la provoc ?

06/01/2009

Les journalistes sont là pour la décoration ?

20070712_FIG000000034_19376_1.jpgLe journal le Monde raconte que 2 journalistes (Françoise Fressoz et Marie-Eve Malouines), ont fait savoir qu'elles refusaient la "légion d'honneur" après qu'elles aient été proposées pour cette distinction, par Roger Karoutchi.

Cette décoration,créée par Napoléon pour récompenser les mérites éminents civils et militaires et autres services rendus à la nation, a toujours attiré beaucoup de monde.

Je  trouve bien que ces 2 femmes aient eu le cran et une certaine lucidité pour refuser ce cadeau. Pourtant, là n'est pas l'essentiel !

L'essentiel est que le Pouvoir en place puisse proposer "la légion d'honneur" à des journalistes politiques qui sont sensées le juger, commenter ses faits et actes. Nous sommes en pleine confusion des genres.

Je sais que cette pratique n'est pas née avec le sarkozysme, mais là encore tout est une question de mesure.

La séparation des 3 pouvoirs est en train de devenir purement théorique : reprise en main du pouvoir judiciaire par le très fort lien de hiérarchie entre l'exécutif et le Parquet, commentaires du Président sur les décisions de justices et les juges eux-même ; Le Président qui est le chef du Pouvoir exécutif a gardé la haute main sur la parti majoritaire au Parlement (qui détient le pouvoir législatif).

Et la presse qui est couramment considéré comme le 4e pouvoir, est en grande partie entre les mains d'amis du Président Sarkozy (TF1, Figaro, M6 et bientôt France Télévision ....).

Mais cela ne suffit plus ! Pour les journalistes des média qui n'appartiennent pas à encore aux amis de la présidence, il y a le cadeau (que dis-je : la carotte) de la légion d'honneur.

Evidemment, c'est un cadeau empoisonné, car accepter cette distinction pour un journaliste politique, c'est pactiser avec le diable. Car nul doute que cette décoration est donnée non plus pour service rendu, mais pour services "à rendre"...

03/12/2008

Le Président Sarkozy rénovateur de la vie politique française

rene_coty.jpgNicolas de Partageons mon avis remarque la propension certaine du chef de l'Etat à multiplier les annonces de plan pour régler un problème.

Un plan pour lutter contre l'extrême pauvreté, un plan pour l'automobile ....

Au XXe siècle, pour enterrer un dossier, on créait une commission... Au XXIe siècle, on annonce un plan !

Y a pas à dire, Nicolas Sarkozy a modernisé la vie politique française.

07/10/2008

L'EUROPE ? POUR QUOI FAIRE ?

Je sais, le titre est provocateur ! Mais souvenons-nous !

La Communauté Economique Européenne (CEE devenue UE) a été créée pour mettre en commun les puissances économiques de 6 Etats et les protéger face aux géants du Marché (USA, URSS).monnet.gif

Les Droits de douanes étaient baissés au sein de la CEE, mais maintenus avec les pays tiers (hors CEE).

Depuis, la CEE s'est agrandie territorialement. Les Etats fondateurs ont essayé de créer une Union non plus seulement économique, mais aussi politique.

L'Intégration politiique a échoué ! En effet, on voit régulièrement que les Etats de l'UE sont incapables de se mettre d'accord sur une politique étrangère commune (sur la politique à adopter vis à vis des USA et de leur décision d'attaquer l'Irak, sur la politique à adopter vis à vis de l'ex-Yougoslavie....).

On est en train de se rendre compte, que même l'"union économique" n'est pas acquise. Jusqu'ici, le libéralisme économique semblait mettre tous les Etats d'accord ; je ne parle pas des citoyens qui lorsqu'ils ont eu voix au chapitre, ont rejeté ce libéralisme. Je parle des Etats, de nos dirigeants. Au moins, sur le plan économique il semblait y avoir un accord des Etats entre eux, une logique !Barroso_conviction.jpg

Et puis patatras, la crise arrive. Et que voit-on ? L'Irlande qui garantit les crédits des 4 banques qui sont sur son territoire sans prévenir aucune instance, des désaccords entre l'Allemagne et la France sur la politique économique à mener, Le Royaume Uni qui se refuse à injecter des liquidités....

J'apprends également, que l'UE ne dispose d'aucun fonds susceptible d'être injecté pour favoriser telle ou telle politique. Le seul levier européen qui existe est la BCE et son gouverneur qui refuse depuis des années toute modification de taux d'intérêt.

J'en viens à me demander (avec un peu de cynisme certes, mais n'est-ce pas la tendance du marché ??) si le non-interventionnisme économique de l'UE s'explique par une volonté politique. C'est ce que je pensais jusqu'à maintenant. Ou alors si cette politique économique du laissez faire s'explique par une réelle impuissance de l'UE à peser sur l'économie.

Dans un cas comme dans l'autre. A quoi sert l'UE ?

24/08/2008

Qu'est-ce t'as toi ? Qu'est-ce t'as ?

Qu'est-ce qui différencie Nicolas Sarkozy de ses prédécesseurs (on peut remonter assez loin) ?1499551619.jpg

Chez l'ensemble des Présidents des IVè et  Vè Républiques, on ne peur pas dire qu'il y ait beaucoup de ressemblances. Un Giscard n'a pas grand chose à voir avec un Mitterrand. Ni même avec un Chirac ou un Coty ou Auriol. Et ne parlons pas de De Gaulle.

Pourtant, il est une chose que tous ces Chefs d'Etat avaient et que Nicolas Sarkozy n'a pas.

Réfléchissez !

Aurriez-vous imaginé Giscard se rendre en banlieue et s'adresser à une habitante en lui disant "Vous en avez marre de cette racaille ? Hé bien on va vous en débarrasser !" ? Ce  devant un parterre de journalistes et protégé par quelques centaines de policiers ?1649615919.jpg

Auriez-vous imaginé Jacques Chirac rabrouer un citoyen mécontent qui refuse de lui serrer la main en lui signifiant : "casse toi, pauvr' con" ?

Auriez-vous imaginé Valéry Giscard d'Estaing déclarer devant une Cour de journalistes "elle est belle ma femme hein" ?

Auriez-vous imaginé François Mitterrand faire la leçon à Helmut Kohl (l'Angela Merkel de l'époque) sur la politique à mener et surtout l'auriez-vous imaginé prétendre être à l'origine de la libération d'otages alors que d'autres chefs d'Etat ont travaillé pendant des mois à cette même libération ? Rappelez-vous les infirmières bulgares en Lybie.

Auriez-vous imaginé Charles De Gaulle faire totale allégeance aux USA et afin de réintégrer l'OTAN, envoyer un contingent supplémentaire de soldats dans une poudrière ? L'auriez-vous imaginé se rapprocher d'un Président totalement décridibilisé dans le monde et dans son propre pays par le mensonge ?

Auriez-vous imaginé Chirac inviter Khadafi à paris, ou alors El Assad aux cérémonies du 14 juillet, alors que tous 2 sont des ennemis de la France et ont oeuvré à des actes terroristes contre notre Pays ?938602047.jpg

Georges Pompidou était le seul à part Nicolas Sarkozy à apprécier le luxe. Pourtant, alors qu'il était 1er Ministre de De Gaulle, ce dernier l'avait mis en garde quant aux dangers de l'ostentation du luxe devant des administrés devant trimer pour joindre les 2 bouts. Il n'y a pas eu besoin de le lui répéter. Pompidou a très vite compris.

Tous ces hommes n'ont pas été des très bons Présidents, ni même pour certains de bons présidents.

Pourtant, ils avaient tous quelque chose que le Président Sarkozy n'a pas à ce jour.

Ca pourraît être le sens du ridicule. Mais non. Ce qu'il n'a pas, c'est le sens de la mesure. Et pourtant .....

01/07/2008

Hommes politiques et vie privée.

Ségolène Royale est déboutée de sa plainte pour violation de l'intimité de la vie privée, déposée à l'encontre des auteurs du livre "la femme fatale". Je ne vais pas revenir sur ce qui y est dévoilé, mais dans ce livre il est fait référence à une déclaration qu'elle aurait faite à son mari faisant un lien entre sa famille et sa vie politique. Peu importe à la limite !1931843648.jpg

Toujours est-il qu'à l'instar de Nicolas Sarkozy (ces 2 là ont tout compte fait pas mal de points communs) Mme ROYAL est particulièrement vigilante sur sa vie privée et n'hésite pas à ester en justice pour la faire respecter. Ce alors que durant toute sa vie politique, elle n'a pas hésité à utiliser sa vie privée dans sa vie politique : médiatisation de ses grosses voire accouchements, interviews fleuves dans Paris Match avec sa famille, passage chez Michel Drucker et j'en passe ...2109842746.jpg

Comme le Président : utilisation de la vie privée à des fins politiques quand tout marche bien ; posture de victime vis à vis des média quand il y a publication d'une vie privée qui va moins bien...

Je souhaite être clair (pour une fois !) : je suis heureux et fier que la législation française  soit une des plus protectrices de la vie privée dans les pays occidentaux et loin de moi la volonté de voir abroger l'article 9 du code civil.

Mais on ne peut pas à la fois instrumenter la presse pour exposer sa vie privée à des fins politiques et se plaindre après de l'exposition de sa vie privée par les média.

Moi, par exemple je n'expose pas ma vie privée sur ce blog ! Je vais donc pouvoir partir en vacances une quinzaine sans crainte des paparazzi !!

16/02/2008

ON VEUT ABATTRE LE PRESIDENT

C'est en ces termes que s'est exprimé le porte parole de l'UMP Yves Jegou, dénonçant par là une campagne de presse à l'encontre de SARKOZY. Il y va fort quand même. Alors qu'après 8 mois d'apathie (tiens ?) la presse semble se réveiller.

30781f46fd0d01fc758c6e76258efd03.jpg

Certes, les media font  état de sondage négatif sur la personne du président et son action. Les chroniqueurs commencent à persifler sur  le résultat de sa politique. Mais le président ne l'a-t-il pas cherché ??

Depuis son arrivée au ministère de l'Intérieur, il n'a cessé d'instrumenter la presse. Il n'hésitait pas à tutoyer les journalistes d'une part ou à faire intervenir les patrons des organes de presse d'autre part, utilisant sa technique habituelle de la carotte et du bâton. Il mettait en scène lui même sa vie de président ainsi que sa vie privée.

N'importe quel homme politique se serait rendu compte que cette lune de miel avec la presse ne pouvait pas durer. Pas Sarkozy. Il est tellement impliqué dans la gestion de son image, qu'il n'est pas capable de tenter de raisonner à moyen terme. Mais ça c'est encore autre chose sur laquelle j'aurai l'occasion de revennir...

Yves Jegou ne lésine décidemment pas. Après la tirade de Rama Yade sur RTL à propos des charognards, il emploie des termes très violents pour décrire la situation. Le "ON" en rajoute sur l'existence possible d'un complot ourdi contre notre Président de la république !

Cela ne fait même pas 6 semaines que la presse le critique et déjà l'UMP la "joue"  harcèlement. Vous allez voir que bientôt, au delà de l'image kennedyenne que Sarko essaie de se coller, il va se comparer à Roger Salengro ou à Pierre Bérégovoy.

Décidément, ce type n'a aucune décence.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu