Avertir le modérateur

17/10/2010

Le gouvernement reste droit dans ses bottes !

francois-fillon-sur-le-plateau-du-jt-de-tf1-le-5-mai-4544389yccqz_1759.jpgJe suis en train d'assister à l'interviouve de François Fillon par Claire Chazal sur TF1.

Sous son langage policé, nous savons que le chef du Gouvernement ne veut toujours rien lacher sur les retraites.

Ainsi, en ce qui concerne les moyens d'action, s'il ne remet pas en cause (encore heureux !) il n'exclut pas le recours à d'autres mesures pour faire cesser le blocage des raffineries.

Les bloqueurs de raffinerie peuvent donc s'attendre à la visite des CRS.

A l'occasion d'une question sur la profondeur du mouvement social et du bouclier fiscal, le 1er Ministre n'exclut pas à terme de le remettre en cause, mais à condition que l'ISF soit abrogé.

En conclusion, le Pouvoir Exécutif reste sourd aux manifestations et à la grève.

Mais on le sent fébrile face à une possible paralysie économique de la France....

20:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tf1, chazal, fillon, retraites, reforme, social, greve |

23/09/2010

"Les Français adhèrent peut-être d'avantage à la réforme"

isengard.jpgC'est en substance ce qu'a déclaré l'Elysée après la constatation de la "baisse sensible" du nombre de grévistes tant dans les Fonctions Publiques qu'à la SNCF par rapport au mouvement du 7 septembre !

C'est ce qu'a osé déclarer l'Elysée devrais-je dire !

Les chiffres à mi-journée (cf le figaro) sont les suivants :

Pour la SNCF : 37% contre 42% le 7 septembre.

Pour la Poste : 16,5% contre 22%.

Pour la Fonction Publique : 19,77% contre 24,77%.

Quant aux manifestants, ils seraient 410000 (chiffres de l'Elysée) alors qu'ils étaient plus d'un million au début du mois.

L'Elysée se félicite de ces chiffres en les interprétant comme un commencement d'approbation par les Français !!

C'est à se demander s'il s'agît d'autisme exacerbé par une méthode Coué de tous les instants, ou alors de cynisme tout simplement ?!

Car enfin ...

Les Français ont fait grève et manifesté 3 fois en 4 mois (avec juillet-août compris dans ce laps de temps) contre une seule et même réforme.

2 de ces journées de grève ont eu lieu en septembre alors que c'est un mois où les dépenses sont plus importantes que pour les autres mois de l'année (frais de rentrée, tiers provisionnel ...) et on  sait qu'un jour de grève coûte 5% du salaire !

Le Pouvoir devrait plutôt s'inquiéter de ce que les salariés soient en mesure de continuer à se mobiliser malgré toutes ses manoeuvres pour éviter les manifestations (déclarations sur les menaces AQMI sur les rassemblements entre autres).

Notre Président n'est pas un féru d'Histoire je l'ai déjà dit.

Pourtant, il devrait se souvenir que si les Français sont longs à se mettre en colêre -"les Français sont des veaux" avait dit le Général de Gaulle- une fois que c'est fait, ils sont difficiles à arrêter !

16/04/2010

Les magistrats de la Cour de Cass contre la réforme pénale

2009_03_02_Juges_cassation.jpgBigrement intéressant cet article du figaro . Dommage qu'il soit passé inaperçu ! Actualité oblige ....

Je suis tombé dessus par hasard hier soir. Et j'ai eu du mal à le retrouver aujourd'hui. J'ai bien fait d'insister ...

On y apprend la teneur des 2 rapports confidentiels rendus par les magistrats du siège et ceux du Parquet à la Cour de Cassation et à destination du Garde des Sceaux.

Ces 2 rapports sont destinés à être fondus pour en devenir un seul.

Les magistrats ne sont pas tendres avec l'avant-projet de loi visant entre autre à supprimer le juge d'Instruction et à augmenter les prérogatives du Parquet.

Une surprise ! Des 2 catégories de magistrats, les plus critiques sont les magistrats du Parquet.

Quelques extraits !

Il ne paraît pas possible de confier à un parquet hiérarchisé, placé sous l'autorité du ministre de la Justice, ne bénéficiant d'aucune garantie statutaire nouvelle, les pouvoirs très étendus envisagés par l'avant-projet de réforme, soulignent-ils à leur tour. (…) Une telle réforme paraît incompatible avec le statut actuel des magistrats du parquet

Je n'aurais pas mieux dit !

Les magistrats du siège ne sont pas en reste. Ainsi, pour le changement de point de départ du délai de prescription (au-delà duquel le parquet ne peut plus agir) à propos de la délinquance financière :

Une telle réforme risque de permettre, notamment aux délinquants financiers les plus organisés, d'échapper à toute poursuite.

Les Parquetiers mettent également le doigt sur un point important de l'avant-projet de réforme : leur rapport relève que les droits des victimes risquent d'être moins pris en compte dans la mesure où leur constitution de partie civile (c'est ce qui permet de réclamer des Dommages Intérêts à l'infracteur) sera désormais soumise à l'accord du ... Parquet !

Alors ça, c'est plutôt fort de café ; car le Président de la République et son Gouvernement ne cessent dans les média de caresser les victimes dans le sens du poil, pour mieux sanctionner !!!

Ou alors à propos du statut des parquetiers : Les garanties nouvelles (que l'avant-projet de réforme) apporte (…), pour intéressantes qu'elles soient, ne sont pas de nature à compenser l'absence de réforme statutaire en matière de nomination, d'avancement et de mutation d'office, réforme indispensable à une meilleure garantie d'impartialité et à une plus grande confiance de la société envers les magistrats qui la représentent

Le coup de grace est asséné par les membres du Ministère Public (hiérarchiquement dépendant du Garde des Sceaux je le rappelle) !

"Ce projet ne constitue pas une réelle nouveauté par rapport à l'actuel Code de procédure pénale"

Fermez le ban ! En plus l'avant-projet est "comme le H de Hawaï".

Par les temps qui courrent, il faut se féliciter du fait que les hauts magistrats français aient encore le courage de pondre de tels rapports.

La séparation des pouvoirs est à ce prix probablement.

19:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : penale, reforme, mam, juge, instruction |

29/12/2008

Poivre d'Arvor avait raison

ppda.jpgSarkofrance a fait il y a quelques jours l'inventaire des promesses non tenues par le Président Sarkozy. Elles sont nombreuses ! Et encore, Juan n'a pris en compte que les promesses pouvant être tenues au bout d'un an...

Aujourd'hui,PMA Actualités disserte sur la suppression des conseils généraux voulue par le Pouvoir, et remise sur le tapis un peu rapidement par Frédéric Lefebvre (la commission Balladur n'a pas encore statué).

Et cela me rappelle que le Pouvoir fait beaucoup beaucoup d'annonces ! Et que si beaucoup de réformes sont commencées, peu sont finies.

Souvenons-nous comment la Présidence a fait marche arrière suite à des annonces de réformes qui ont provoqué des levées de boucliers . Souvenons-nous comment des grandes réformes annoncées ont été oubliées (plan banlieues, plan environnement dont le soufflet retombe, réforme sur le pouvoir d'achat...)

La République ne va pas assez vite pour Nicolas Sarkozy. Aussi le président se lasse vite des réformes qu'il a mises en oeuvre.

Un  peu comme un enfant qui se fatigue de ses jouets.

Comme un petit enfant ....

16:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : poivre, d'arvor, sarkozy, reforme, promesse |

01/08/2008

NICOLAS SARKOZY ET LES INSTITUTIONS

Il y a une semaine, le Président Sarkozy faisait passer aux forceps la réforme des Institutions.

Cette réforme doit selon lui et l'UMP, et malgré les craintes de l'opposition socialiste, donner plus de pouvoirs au Parlement.

Ainsi, notamment, le Projet voté par le Congrés, doit permettre au Parlement d'être désormais maître de la moitié de son ordre du jour !

Bon ...

Il y a 2 jours, le Président Sarkozy a fait savoir que compte tenu du nombre de réformes à mener, il comptait faire démarrer la session parlementaire fin septembre.

Alors que depuis la Constitution de 1958 et malgré la révision Constitutionnelle de 1995, la session parlementaire démarre le 2 octobre.

Si même le pouvoir exécutif s'amuse à faire de la provoc, où va-t-on.

Je suggère à nouveau au Président de lire L'esprit des lois !

Même si c'est moins Romanesque que la Princesse de Clèves...

22/07/2008

LA REFORME DES INSTITUTIONS EST PASSEE

La réforme des Institutions est passée. De justesse alors que je pensais qu'elle passerait largement.

Moralité : le Gouvernement et l'Elysée avaient (de leur pont de vue) raison. Le projet de réforme est passé de justesse. Ils ont eu raison (de leur point de vue toujours) de faire campagne auprès des parlementaires de l'UMP ....Et moi, je me suis trompé !

J'espère m'être trompé sur la réforme aussi. J'espère que les Pouvoirs du Parlement seront effectivement augmentés ou en tous cas ne seront pas diminués ; j'espère que le Congrés n'a pas validé une hyper-présidence.

Nous serons vite fixés...

20/07/2008

Alors quoi ? Régime présidentiel ou parlementaire ?

Avec tout ce battage médiatique, je finissais par avoir un doute.

L'unique but de Nicolas Sarkozy est de rééquilibrer la Constitution et de donner plus de pouvoirs au Parlement nous dit-on ! Pensez-donc, il sera grace à la réforme, maître de son ordre du jour et pourra de fait multiplier les initiatives !

Admettons.

Je ne pouvais m'empêcher de penser pourtant que tout cela ne collait pas avec la pratique présidentielle depuis 1 an que Nicolas Sarkozy est élu. Et il y a cette possibilité offerte par la réforme au Président de prendre la parole devant le Parlement réuni en congré pour "expliquer" sa politique. Ce sans que le Président ne soit responsable devant lui.

Et puis il y a eu cet article de Robert Badinter paru dans le monde. Court mais clair. Lapidaire.

On a vraiment l'air si bête que ça ?

05/04/2008

Ha non ! ce n'est pas un plan de rigueur !

Malgré ce que tous les économistes disaient, la France a tablé sur une croissance trop forte pour établir le Budget. Résultat : les fonds vont manquer. Et le Gouvernement qui tient absolument à ne pas augmenter les prélèvements obligatoires en est réduit à lancer des réformes pour faire des économies.3c5d02dc0919b632a34b23d20c9098c4.jpg

Mais ce n'est pas un plan de rigueur (ho le vilain mot) quoiqu'en dise cet irresponsable de François Hollande !

A y regarder de plus près, je m'aperçois que les économies vont porter sur le logement, les contrats aidés, la santé, la réforme de "la condition enseignante", et la réorganisation de différentes administrations.

En résumé, les réformes vont porter essentiellement sur les plus démunis d'entre nous, pour qui ce sera encore plus difficile.

Alors effectivement, ce n'est pas un plan de rigueur car un plan de rigueur touche approximativement de la même façon toutes les classes sociales.

Non, c'est juste un plan de Droite !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu