Avertir le modérateur

08/03/2010

Ca c'est TOTAL

total_essence_petrole_baril_inflation_crise_petroliere.jpgBon ! Maintenant c'est sûr !

La raffinerie de Dunkerque ferme. TOTAL vient de l'annoncer !

Les événements se sont déroulés très vite, mais ont été dilués dans le reste de l'actualité.

Je vais donc faire un bref rappel.

- fin janvier, suite à une fuite dans la presse nous apprenons que TOTAL (qui avait annoncé un bénéfice de 14 milliards d'Euros pour l'exercice 2008) va fermer sa raffinerie de Dunkerque mettant fin à l'activité de ses 350 salariés (+ 450 sous-traitants).

- TOTAL répond qu'aucune décision n'est prise concernant Dunkerque et que si décision  doit être prise concernant Dunkerque, ce sera à l'occasion du CCE du 1er février.

- Le CCE du 1er février est reporté à la fin du 1er semestre 2010.

- TOTAL déclare pour 2009 un résultat net de 7,8 milliards d'Euros. Chute de 6,2 milliards (ben oui c'est la crise !).

- la CGT monte au créneau, le mouvement de grève de la raffinerie de Dunkerque s'étend.

- Au bout d'une semaine, le Gouvernement commence à craindre des problèmes d'approvisionnement.

- TOTAL annonce que le reclassement des salariés est prévu sur Dunkerque puisqu'un terminal méthanier sera construit dans le port.

- Le directeur général de TOTAL, De Margerie, convoqué par Sarkozy, accepte de négocier un dimanche (Jésus Marie Joseph !!)

- La CGT négocie sur le dos de la raffinerie de Dunkerque la non fermeture des autres raffineries nationales  pendant 5 ans !

- la CGT demande aux raffineries de reprendre le travail. Ce qu'elles font toutes ! Sauf Dunkerque.

- le maire de Dunkerque annonce que le projet de terminal méthanier mentionné par TOTAL est prévu depuis 2 ans et que l'initiateur en est EDF. Par la même occasion, on apprend que ce terminal occupera entre 50 et 100 personnes grand maximum (au lieu des 800)

- le 8 mars, TOTAL annonce la fermeture de l'usine de Dunkerque. Les salariés de TOTAL seront reclassés à gauche à droite. Les salariés des sous-traitants sont quant à eux mis hors jeu !

Il n'y a rien à ajouter. Les faits sont là et constituent en eux-même un scandale.

06/03/2010

Total et le terminal méthanier : une tromperie !

total_dem_margerie.jpgRappelez-vous !

Quand la Presse a commencé à dévoiler les intentions de TOTAL de fermer la raffinerie de Dunkerque, la Compagnie de produits pétroliers a annoncé que si la fermerture se faisait effectivement, elle sauvegarderait l'emploi en créant avec EDF un Terminal méthanier.

Cette communication a été appuyée par le Gouvernement et notamment par Christian ESTROSI.

Bon ! Officiellement la décision de TOTAL n'est pas encore prise, mais j'attire votre attention sur un article du figaro qui reprend des propos du maire de Dunkerque le socialiste Michel DELEBARRE.

On y apprend que le projet de création du terminal méthanier date d'au "moins 2 ans" !!! Le projet émane d'EDF !

En clair, le projet de gaz n'est en aucun cas une contrepartie à la fermeture annoncée de la raffinerie de TOTAL Dunkerque.

Ne se moque-t-on pas un petit peu des salariés raffineurs dunkerquois ?

21/02/2010

TOTAL n'a pas pris de décision, mais ne fermera que Dunkerque.

total dk.JPGC'est difficile à suivre tout ça !

Rappelons-nous !

C'est une fuite dans la presse qui a révélé le fait que TOTAL allait fermer la raffinerie de Dunkerque.

Là-dessus, les dirigeants du groupe pétrolier ont indiqué que c'était inexact et que d'ailleurs aucune décision n'était prise !!!

Et d'ailleurs le Comité Central d'Entreprise qui devait se réunir à ce sujet le 1er février dernier, a décidé de reporter sa décision.

Et puis, les salariés de TOTAL Dunkerque ont durci leur mouvement de grève, bientôt suivis par leurs collègues des autres raffineries du Groupe.

Les radios parlent du coup de possible pénurie. D'autant plus qu'i est possible que les salariés d'EXON-MOBIL s'associent au mouvement ...

Et là ! Maintenant, le groupe TOTAL dit que seule la fermeture de la raffinerie de Dunkerque est menacée de fermeture.

Mieux, le groupe TOTAL s'engage à ne pas cesser ni céder l'activité de ses 5 autres raffineries en France. Plus exactement, il n'y a à ce jour "aucun projet" en ce sens.

Tout cela avant la table ronde prévue aujourd'hui dimanche !

Pour reprendre une formule souvent utilisée sur ce blog : on a l'air si bête que ça pour que les dirigeants de TOTAL s'imaginent être crus ?

Cela dit, Mr ESTROSI lui, les croit.

Alors ...

10:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : total, raffinerie, margerie, estrosi |

01/02/2010

Total ! Le report de la décision !

300x200_1425538_0_fa33_ill-1299316-8a3c-127063.jpgLa Cie TOTAL reporte sa décision de fermer la raffinerie de Mardyck ... D'ici la fin du 1er semestre 2010.

Cela laisse quelques sursis aux quelques 820 salariés placés sous cette épée de Damoclès.

Ils ne sont pas soulagés.Non !  Mais c'est toujours quelques semaines de gagnées....

Pourtant ! On est en droit de se demander si la Direction  eût reporté sa décision s'il n'y avait pas eu ce battage médiatique (TF1, F2, le monde  d'où est tirée la photo illustrant ce billet)...).

Car enfin, la situation à la raffinerie a commencé à se pourir depuis le mois de septembre 2009. Et, malgré les inquiétudes des salariés (un mouvement de grève avait déjà été lancé), rien ne se passait.

Rien ne se serait passé s'il n'y avait eu cette fuite dans le journal économique (les échos ou la tribune je ne sais plus !).

En plus de cela, le Président de la République s'est exposé sur les délocalisations à l'émission de TF1 avec le délégué Le Ménahès.

Alors, je ne  suis pas loin de penser que plus que leur lutte c'est cette conjonction médiatique qui a octroyé ce sursis aux ouvriers de TOTAL.

Comme quoi ! A quoi tient la survie d'une succursale ?!! Des titres dans des journaux, un passage au "20 heures" !

Vous aurez beau dire. Je ne trouve pas ça normal.

Je ne trouve pas normal que l'Etat ne s'intéresse à des salariés et leur entreprise que dans la mesure où ils défraient la chronique.

Je ne trouve pas normal que la seule façon de se faire entendre du Gouvernement est de faire suffisamment de tintamarre pour alerter les média.

Dans l'avenir, faudra-t-il faire comme les ouvriers de Métaleurope et casser les locaux de la République pour se faire écouter ?

J'espère que non ! Pourtant ...

25/01/2010

Nicolas Sarkozy dans le poste ! Et les délocalisations qui continuent.

total3_-Bayon.jpgC'est annoncé aujourd'hui. L'usine de Raffinerie de Dunkerque appartenant au groupe Total devrait cesser dès le mois prochain son activité de raffinage pour ne devenir qu'un lieu de dépot.

PLus de 800 emplois (450 de sous-traitants) sont en jeu ! C'est rageant car le dernier résultat net annoncé par TOTAL est de 14 milliards d'Euros (record en cour)

C' est grave pour une région qui a déjà dégusté dans les décennies passées.

La raison économique (ou financière)  est qu'il est plus rentable de faire transformer les produits pétrolers bruts en gazole et autres sans plombs à l'étranger qu'en France.

Pis, il apparaît que cette décision serait généralisée au niveau national.

Alors ! Puisque le Président cause dans le poste ce soir sur TF1. Et puisque ce soir, en face du Président il devrait (d'après les radios)  yavoir en face du Président un ouvrier "métalleux" qui ne s'en laissera pas compter ! Hé bien il faudrait qu'il pose des questions par rapport à cette délocalisation.

Et pendant qu'il y est, il faudrait qu'il demande ce que pense le chef de l'Etat actionnaire de TOTAL de cette délocalisation.

Mieux ! Il faudrait qu'il demande au chef de l'Etat responsable de la sécurité de notre pays ce qu'il pense de la mise en place d'une dépendance énergétique accentuée vis à vis de pays tiers à l'Union Européenne.

Je compte sur cet ouvrier pour poser la question.

Parce que si j'attends après Jean Pierre Pernaut ...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu