Avertir le modérateur

09/02/2012

La démagogie de Droite existe ! Je l'ai rencontrée

sarkozy,fessenheim,referendum,chomage,etrangersSouvent dans l'histoire politique française, on a opposé la Gauche démagogique à la Droite pragmatique.

Si "facho" est une insulte souvent employée par les militants d'extrême gauche, "démago" est toujours revenu régulièrement dans les propos des militants de droite.

Pourtant à entendre les dernières mesures proposées par le futur candidat Nicolas Sarkozy, peut se demander s'il n'y a pas dédoublement de personnalité.

Finis les accents churchilliens d'il y a 3 semaines du Président courageux.

Place au futur candidat qui va promettre tout et n'importe quoi.

Des référenda sur le chômage, sur le droit des étrangers ....

Il fallait l'entendre à Fessenheim quand il râlait devant les salariés sur le fait que les socialos veulent fermer une centrale nucléaire vieillissante.

Messieurs de la Droite, "la gauche n'a pas le monopole de la démagogie"....

03/11/2011

Force revient à la raison !

... On dirait du Charles Pasqua !

Après une journée de boulot durant laquelle j'ai été complêtement coupé de l'actualité, j'apprends que Mr Papandréou n'excut pas de renoncer au référendum.

Suite aux amicales pressions ....

Entre démocratie (même tardive) et l'Euro, le choix est fait.

Ce que d'ailleurs j'avais envisagé en fin de billet hier.

A ceux qui n'ont pas vu (ou ne s'en souviennent plus) le film le Président avec Gabin, je conseille la vision de l'extrait ci-dessous.




ps. Il serait bien que le PS s'exprime.

01/11/2011

Référendum chez les Grecs : une catastrophe pour l'Elysée, Merkel, le FMI ....

vanques,plan,sarkozy,merkel,grec,dette,referendumLe titre de ce billet est terrible.

En même temps, comment ne pas comprendre l'Elysée ?

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont payé de leur personne pour arracher un accord de banques pour qu'elles se contentent de ne récupérer que 50% de leur créance.

Nicolas Sarkozy nous a d'ailleurs bien vendu le concept lors de son monologue entrevue avec MM Pernaut et Calvi.

Et puis patatras !!!

On apprend (cf le monde entre autres) que le 1er Ministre grec, pressé par son parti, a décidé de soumettre le plan de sauvetage , à référendum. Ce référendum aurait lieu en février !

Ce qui veut dire que jusqu'à février, l'accord obtenu par le duo franco-allemand est suspendu et surtout que ce plan risque d'être rejeté.

Le titre de ce billet  est terrible car il reflête la réalité !

Et la réalité c'est que l'expression de la démocratie (le référendum) constitue ouvertement une menace pour la stabilité financière, économique, et politique de nos Pays.

De façon claire le monde politique admet la suprématie du pouvoir économique.

Que vont faire les "décideurs" (mais peut-on encore les appeler ainsi ?) si le Peuple Grec vote mal ?

Les faire revoter ? Faire voter le Parlement ?

Ca c'est déjà vu en Europe avec le traité constitutionnel  !

Un référendum est risqué et gageons que l'OMC et le FMI l'UE fera tout pour que ce référendum n'ait pas lieu.

07/03/2010

L'Europe ? Pour quoi faire ??!!

jpg_plantu.douanes.UE.jpgSouvenez-vous ! C'était peu avant en avril 2005 ! Le Président Chirac effrayé par les sondages, s'était attelé à répondre à la télévision aux inquiétudes des Français exprimées dans les sondages annonçant que les citoyens allaient voter "non" !

Il avait dit dans cette émission :"Je ne comprends pas pourquoi vous avez peur ?". C'était sincère. Il ne comprenait pas.

Il ne pouvait pas comprendre.

Les objectifs européens avaient changé depuis 50 ans ! Imperceptiblement, inéluctablement, irrévocablement.

Les Français de plus de 45 ans doivent se rappeler que lorsque l'Europe s'est faite, elle a été présentée comme un marché commun : une suppression des droits de douanes entre les Etats Européens. Le but était de faire se rapprocher des Etats en état de guerre séculaire (France, Allemagne, Italie, puis GB).

Des gens comme Monnet et Schumann avaient compris que des Etats avec des liens fort ne pourraient plus se faire la guerre.

Pour aider les Français à accepter cette idée, les gouvernants leur ont expliqué que la "Communauté Européenne" constituerait une protection commerciale et financière des citoyens contre le Japon l'URSS et les USA (les grandes puissances de l'époque) !

En effet, si les droits de douane étaient supprimés entre ses membres, rien n'interdisait à la CEE de protéger ses industries et son agriculture par des droits de douane.

Et c'est ce qui a été fait ! Au début .....

Et puis la Communauté Européenne a grandi passant de 6 membres à 27 ! Un succès d'estime donc puisque tout le monde veut y entrer !!!!

Pourtant, vue de l'intérieur, qu'est devenue l'UE (Union Européenne) ?

Une structure ayant pour vocation à supprimer les freins à la concurrence comme le souhaitent l'OMC (organisation mondiale du commerce remplaçant le GATT), le FMI et la Banque Mondiale. En 50 ans, les droits de douane pour faire entrer les produits au sein des pays de l'UE ont été divisés par 8.

Les différentes douanes européennes sont mises en concurrence entre elles pour attirer les entreprises sur leur territoire ! Et comment attirer les entreprises si ce n'est en diminuant les contrôles des entreprises ??!!

Que voit-on encore de l'intérieur de l'UE ? Nous voyons une apathie complète de la Commission dans la gestion de la crise économique et financière qui nous atteint depuis un an et demie ! La crise a été gérée par les nations, pas par l'UE. Jean-Claude Juncker, chef de la zone Euro met en pratique le laissez-faire qu'il prône !

Pis, l'UE laisse les financiers spéculer sur la mise en faillite des PIGS (Portugal, Italie, Grèce et Espagne). Le summum est atteint quand le Président de la Commission  Européenne empêche le FMI d'intervenir en faveur de la Grèce !

Comme le rappelle le Grumeau, certains députés allemends conseillent à la Grèce de vendre certaines de ses îles pour se renflouer.

Que voit-on encore de l'intérieur de l'UE ? On a vu que le passage à l'euro a été concommittant avec des augmentations de prix sur les biens primaires (essentiels) comme le pain, les produits laitiers, les fruits et légumes.

Allors oui ! Forcément ! En 2005, le Président Chirac ne pouvait pas comprendre !

Et aujourd'hui ?! Nos élites nationales et européennes sont elles en état de comprendre que ce n'est pas de cette Europe là qu'on veut ?

05/10/2009

Votation pour la poste : 2 millions sont allés "votationner"

fabius_6.jpgLe monde nous le confirme ! Plus de 2 millions de personnes ont participé à la votation permettant aux citoyens qui le souhaitaient de se prononcer sur l'avenir de la poste.

C'est présenté comme un succès (certes, 2 millions de personnes). Et le PS de réclamer un référendum en villipidant par l'intermédiaire de Laurent Fabius ce Gouvernement qui n'a pas sorti les textes d'application nécessaires pour mettre en branle le référendum n'initiative populaire (RIP, bel acronyme) prévu constitutionnellement !.

Certes !

Pourtant, il me semble opportun de rappeler que ce référendum d'initiative populaire peut être lancé dans la mesure où 1/5e des parlementaires soutenus par 1/10e du corps électoral le demande.

Or, le corps électoral français représente 44,5 millions d'électeurs. Et donc, il faut au moins 4,5 millions d'électeurs pour que le RIP puisse être mis en oeuvre. Et il n'y en a au maximum (certains ont voté non) que 2 millions !

Alors bon ! J'ai franchement une vague idée de ce que va faire le Gouvernement ! Continuer !

16/06/2008

L'EUROPE! L'EUROPE! L'EUROPE!

Un billet fort intéressant a été fait sur l'Europe, sur le site  Vues de Bruxelles. Il est dans la même logique que celui d'hier sur "je n'ai rien à dire ...", mais en plus impactant par sa plus grande objectivité.

Je voudrais dire aux plus jeunes, que l'Europe ça n'a pas toujours été ce que c'est aujourd'hui.

Au départ, la Communauté européenne était couramment appelée le "marché Commun". Elle a été faite par des gens qui voulaient éviter de nouveaux déchirements intra européens (Adenauer, Schumann, Monnet ...).

Le but était aussi de pouvoir lutter économiquement avec les grandes puissances en devenant nous-même une grande puissance. Mais en gardant comme principe de protéger l'Europe contre ces même grandes puissances.

L'expression "Marché Commun" signifiait abolition des Droits de douanes entre les membres de la Communauté Européenne. Alors qu'aujourd'hui, l'Union Européenne signifie : suppression des Droits de Douane entre UE et pays tiers, ce qui du coup expose les entreprises du territoire européen à la concurrence des pays émergeants (Inde, Chine, Brésil ...) et à la surenchère sociale !

Avec tout ça, je ne comprends même pas comment nos "élites" européennes peuvent imaginer que les Citoyens européens peuvent voter "oui" à cette Europe là !

 

14/06/2008

L'IRLANDE A DIT NON !!!

L'Irlande a dit NON ! ...Nettement !

Le microcosme de nos élites européennes est en émoi.

Déjà, elles se demandent comment faire pour continuer à "faire l'Europe" sans ses maudits Irlandais. Autrement dit, dans ce lendernau "européiste", il n'est nullement question de remise en cause. Pourquoi tenir compte du "non" irlandais alors qu'on n'a pas tenu compte du "non" français et du "non" néerlandais ?!

Car bien sûr, ces même "tenants du savoir" européens ne se posent pas la question de savoir pourquoi à la différence des représentations nationales, les peuples consultés par référendum, répondent "non" au traité européen, simplifié ou non ! Pour simplifier et se conforter dans leur certitude qu'ils savent, eux, ce qui est bien pour l'Europe, ils préfèrent (se) dire que ceux qui votent "non" au traité sont contre l'Europe.

Pourtant, lors du référendum en 2005, j'ai voté oui.

J'ai voté "oui" car ça allait dans le sens de l'Histoire, car il me semblait important que l'Europe parle d'une seule voix. J'ai voté "oui" car il me semblait qu'avoir un président de l'Europe représentatif des Européens était nécessaire pour représenter notre Continent. J'ai voté "oui" car le Traité Constitutionnel prévoyait la possibilité à un nombre suffisamment important de citoyens ( 1 million il me semble) de s'opposer à l'adoption d'un texte européen. J'ai voté oui, car le Traité me semblait aller vers plus de démocratie européenne..

La démocratie justement, parlons-en ! J'y suis viscéralement attaché, car elle à ce jour l'aboutissement de notre Histoire. Cette démocratie est le résultats de luttes d'Intellectuels, de libres penseurs, d'iconoclastes, de soldats même qui ont eu ceci de commun qu'ils ont risqué leur vie ! En cela, je peux dire que globalement je suis fier de notre Histoire. Et je suis fier de la Démocratie même si je sais que tout n'est pas parfait !

Et pour cela, je n'admets pas que le Gouvernement, notre Gouvernement, remette en cause ce qui a été décidé par les Français en 2005.

Et je n'admets pas qu'on ne tienne pas compte de ce qui a été décidé par d'autres peuples pour eux-même !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu