Avertir le modérateur

24/05/2013

Compromission et politique de gauche.

Oui, je sais. Beaucoup de ce qui va suivre est déjà dans le titre.

Car je veux parler du renoncement du Gouvernement à plafonner la rémunération des patrons des grandes entreprises du privé.

Car effectivement, il y avait eu une promesse. Mr Moscovici a enterré les derniers espoirs du plafonnement des plus gros salaires à 20 fois le plus bas salaire.

Cela dit, je n'y ai jamais cru à cette promesse. Notre Société économique est libérale et un tel plafonnement dans des entreprises privées rappellerait trop l'URSS.

Non ….

Ce qui me choque, c'est l'argument de la Gauche pour justifier ce renoncement. On doit faire confiance à la charte déontologique du patronat.

C'était déjà l'argument de l'actuelle présidente du FMI à l'époque où elle était ministre de l'économie.

Les gens changent, les majorités changent. Mais en matière de politique économique, rien ne change.

Les spectateurs attentifs auront remarqué que histoire de faire passer la pilule, cette nouvelle est concomitante à l'annonce de la reconduction dans le projet de loi de finances 2014, de la tranche d'imposition de 75 % ….

Dont on peut imaginer qu'elle va se faire re-toquer par le Conseil Constitutionnel.

Alors ? C'est pas du bon vieux cynisme ça ?

Hein ?!

11/10/2012

François Hollande et le Gouvernement ont ils vraiment vu baisser leur traitement de 30 % ? Suite et fin.

Suite au billet d'hier, des commentateurs m'ont fait savoir que si les faits rapportés étaient exacts, il y avait une suite.

Je suis allé vérifier.

La réponse est ici !

En résumé, suite à la décision du Conseil Constitutionnel rejetant la diminution de traitement du Président et des ministres, le Président Hollande a édité un Décret reprenant les termes du projet de loi de finances rectificative.

Conclusion : le traitement du Président et du Gouvernement a bien été réduit de 30%.

Merci à mes commentateurs.

17/05/2012

Baisse de rémunération du Président de la République et des ministres.

article_elysee.JPGAu moment où beaucoup à droite n'avalent pas la défaite et lâchent les chiens sur le PS, il n'est pas anodin de rappeler que dès les 1ers jours de son mandat, Nicolas Sarkozy partait se "ressourcer" sur le yatch de son ami Vincent Bolloré.

Puis une fois revenu, il annonce une auto-augmentation de sa rémunération de plus de 130% (et par la même occasion s'occtroie une résidence du 1er Ministre).

François Hollande a lui fait ce que de nombreux  Chefs d'Etat et de Gouvernement ont fait de par le Monde en cette période de crise : il va diminuer son traitement et celui des ministres de 30%.

Ca va être annoncé en Conseil des ministres ce jour (cf Challenges).

Nous avions un Président qui prônait le "travailler plus pour gagner plus" et qui partait plus souvent que les autres Présidents en vacances en augmentant son revenu.

Aujourd'hui, un Président qui prône le "partage du travail" bosse les jours fériés et baisse son salaire.

Cherchez l'erreur ....

06:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hollande, sarkozy, remuneration, 30%, baisse |

18/06/2011

Mr Fillon trouve les rémunérations des dirigeants d'entreprises chocantes !

1579522963.jpgC'est à lire dans le figaro.

Notre Premier ministre est choqué par les progresions des rémunérations des dirigeants.

A croire qu'il les découvre !

Il est choqué certes. Mais pas au point de vouloir réglementer.

En cela il rejoint Mme Parisot présidente du Médef qui considérait déjà qu'un encadrement des rémunérations des mandataires sociaux n'était pas souhaitable. Souvenez-vous elle parlait de commission de déontologie. (voir ici il y a quelques mois et ).

Bon enfin ... Mr Fillon est aujourd'hui choqué ... C'est un début.

Mais j'ai quand même l'impression qu'on tourne en rond.


15/05/2010

Zapatero donne bien du souci à nos ministres

eric-woerth2.jpgHa la la ! Ces Espagnols ... Qu'est-ce qu'y z'ont pas été chercher là ?!

Sous prétexte de la crise en Europe, ne v'la-t-y-pas que les ministres ibères vont se voir baisser leur rémunération de 15%. C'est le Premier d'entre eux Mr ZAPATERO qui l'a annoncé !!!

Et figurez-vous que la contagion a commencé puisque le nouveau Chef de Gouvernement Britannique David CAMERON a annoncé un gel des salaires des Ministres pendant 5 ans. Ce qui équivaut d'après le figaro à une baisse de 5% !

L'Irlande et le Portugal ont annoncé des éfforts similaires ...

Et en France me direz-vous ?! Le salaire mensuel net d'un ministre hors avantages est d'environ 14 000 EUR

En France donc, il y a 2 camps !

Le camp de ceux qui seraient prêts à faire un effort si on le leur demandait (et pour le moment on ne leur a rien demandé voyez-vous ?). J'ai nommé MM Lagarde (économie), Kosciusko-Morizet (numérique), Le Maire (agriculture), Pécresse (enseignement supérieur et recherche) et Yade (sports).

Le camp de ceux qui ne veulent pas. C'est le cas de Mr Baroin (budget) qui se "méfie des décisions démagogiques" ! C'est le cas aussi de MM Woerth (travail) et Tron (fonction publique) qui reprennent le même argument : Si je devais baisser mon salaire cela voudrait dire que les salaires des agents publics baissent aussi, ce dont il n'est pas question.

Je ne serais pas étonné que d'autres membres du Gouvernement reprennent ce dernier argument.georges_tron-440x480.jpg

Sauf que ...

Contrairement à ce que les MM Woerth et Tron voudraient nous faire croire, le salaire des ministres n'est pas basé sur celui des fonctionnaires. Du moins sur celui de l'ensemble des fonctionnaires. La rémunération des ministres est égale à deux fois la moyenne du traitement de plus haut et du traitement le plus bas des grilles "hors-échelle" de la fonction publique.

Et la grille hors échelle, ce n'est pas la grille de l'ensemble des fonctionnaires. Mais les mieux rémunérés des plus rémunérés d'entre eux.

Ces fonctionnaires "hors échelle" sont environ 5000 en France et représentent 0,1% des effectifs totaux  !

Voilà.

La prochaine fois, dîtes seulement  que vous ne voulez pas perdre de votre rémunération. On sait ce que c'est....

30/11/2009

les 45% d'Henri Proglio

proglio.jpgIl y a quelques jours, je parlais du souhait de Henri Proglio de garder en intégrant la présidence d'EDF, l'équivalent du salaire qu'il avait chez Véolia.

Ce qui impliquerait un bonus de 45% par rapport à ce que touchait son prédécesseur à la tête de l'électricien.

Je vous parlais du soutien surprenant du ministre de l'industrie Christian Estrosi à cette augmentation.

J'apprends que le 1er Ministre approuve également cette mesure !

Un des arguments de François Fillon consiste à dire que Mr Proglio n'a pas demandé à présider EDF et qu'ainsi c'est le gouvernement qui est "allé le chercher"

Dans ces conditions, j'aimerais que le Gouvernement se rende compte de l'effet désastreux que produirait cette mesure dans l'opinion.

Car enfin, c'est quand même bien ce même Pouvoir qui oblige les chômeurs à accepter un emploi proposé par Pole Emploi, moins bien payé que le précédent sous peine de diminution voire de suppression des indemnité ASSEDIC !!!

Alors qu'eux non plus non pas demandé à se retrouver sans emploi.

On serait donc encore dans le 2 poids 2 mesures !

14/09/2009

Nestlé menace de quitter la Suisse.

Nescafe_Classic_Coffee.jpgC'est en lisant le figaro que j'apprends ça !

La multinationale emblématique menace de transférer son siège social (et une bonne partie de ses impôts donc) hors de Suisse.

La raison ?

Simple ! Le législateur suisse a l'intention de plafonner les salaires des dirigeants.

S'il fallait une preuve que les les dirigeants et actionnaires des multinationales privilégient leurs intérêts propres à ceux de leur entreprise, elle existe désormais.

En même temps, cela fait des années que dans ces multinationales, les "plans sociaux" se multiplient et qu'on essaie de nous faire croire que c'est dans l'intérêt de l'entreprise uniquement ...

09/07/2009

Il sera très difficile de légiférer sur la rémunération des patrons

parisot.jpgCe n'est pas moi qui le dit, mais le président de l'AMF (Autorité desmarchés financiers) Mr Jean-Pierre Jouyet ex PS puis secrétaire d'Etat du Gouvernement Sarkozy Fillon.

Morceaux choisis dans l'article du Monde.

A propos de la Commission : "Il y a une bonne application quantitative du code, l'application qualitative reste véritablement à être améliorée (...). Ce que l'AMF souhaite, c'est plus de transparence et de responsabilité dans l'autocontrôle". C'est clair non ?

Par ailleurs Mr Jouyet a relevé que pour 58 des 60 patrons de grandes sociétés ayant fait l'objet d'un examen de l'AMF, la part de rémunération variable constituait toujours l'essentiel des revenus, sans rapport clair avec la performance. Bref, rien n'est changé ou presque.

Et pourtant, le Medef et l'Association française des entreprises privées (AFEP) ont rédigé en octobre un code de bonne conduite pour encadrer les rémunérations des dirigeants. La quasi-totalité des grandes entreprises françaises ont dit y avoir adhéré !

Mais au fait ? Ce code de déontologie c'est quoi ?

Allez voir ! Ca reste d'actualité ...

13:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : remuneration, patron, cac40, medef, parisot |

30/03/2009

J'aurais quand même préféré une loi

Laurence_Parisot.jpgJe sais que j'en ai déjà parlé avant-hier de ce décret. Il faut dire qu'on l'attend avec impatience !

Pourtant, comme je le dis en titre, j'aurais préféré une loi.

Pourquoi ?

Parce qu'une loi est votée par le Parlement et qu'un tel texte aurait été l'occasion d'un débat public fort intéressant de nos parlementaires.

Parce qu'une loi (à la différence d'un décret) peut créer une infraction pénale délictuelle, voire une sanction significative.

J'ai bien peur que notre montagne matignonaise n'accouche d'une souris.

J'espère que le taulier de PMA ne m'en voudra pas de lui avoir piqué la photo.

28/03/2009

Alors, ce sera par décret !

fillon.jpgSous la pression de l'opinion publique qui en a assez de constater les abus de revenus des patrons, François Fillon est en train de mettre la main à son décret qui limitera ces déviances.

Tout le monde constate désormais que le code de déontoogie du MEDEF est une vaste galéjade (voir mon dernier billet).

Ceci dit, l'honneur est sauf pour nos dirigeants du CAC 40 puisque Matignon veillera bien à ce que le décret ne concerne que les entreprises bénéficiant des aides de l'Etat (cf le figaro)

Il n'est donc plus question de remettre en question de façon générale les stock-options et autres parachutes dorés !!

Que la gauche se rassure donc ! Il lui reste encore du travail ...

ps. je compte diminuer mon rendemement pour le prochain mois et adopter un rythme porretien. Veuillez m'en excuser !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu