Avertir le modérateur

09/05/2013

L'Exécutif européen décide. Point barre.

ue, commission, 3%, retraites, travail, libéralisationLes Socialistes l'avaient promis. Même Nicolas Sarkozy s'y était un moment essayé.

Mais cela ne se peut pas : définitivement la Commission de l'UE ne change pas d'avis.

Elle persiste même. Et signe.

On savait que l'UE avait octroyé généreusement à la France un délai supplémentaire pour se mettre en édéquation avec les objectifs du "pacte de stabilité et de croissance".

On connaît depuis quelques heures les conditions de l'omnipotente Commission. Elles ne sont que 3 mais sont à elles seules suffisamment éloquentes pour que l'on comprenne que face aux décroissances européennes il n'est pas question de faire machine  arrière ni même de faire une pause dans la politique de Droite que les Commissaires ont choisie. (cf le monde)

D'ailleurs le "journal du soir" ne s'y trompe quand il titre que la commission européenne "exige". Oui ... Elle ne se contente plus de fixer des objectifs. Elle décide également des moyens.

Et quels moyens ! Lisez plutôt !

1°) Assurer un financement pérenne des retraites :

Cette objectif est effectivement essentiel. Même si on peut objecter que déjà des réformes ont été faites qui étaient censées suffir (d'après MM Fillon et Sarkozy) jusqu'aux années 2020.

2°) Réformer le marché du travail :

Cette mesure imposée est beaucoup plus discutable. En clair, les CDD et intérimaires sont trop protégés par la loi française. Il est trop compliqué pour un employeur de licencier et c'est pour ça qu'ils n'embauchent pas assez.  Ce qui revient à dire que l'accord sur l'emploi négocié entre certains syndicats et le MEDEF (voir ici) et en train d'être validé par le Parlement français, n'est pas suffisant pour l'UE.Il faut donc d'après la Commission encore plus de flexibilité !!!!

3°) accélérer la libéralisation des biens et services :

Vieille antienne de l'UE. Sous prétexte de mettre fin à des monopoles, on attaque directement le Service Public. On l'a vu pour le gaz et l'électricité. On va le voir pour le transport. Pourquoi pas la sécurité du citoyen ? Ou même l'école ? Car enfin qu'est-ce qui empêcherait la Commission de considérer que l'Education Nationale est un monopole qui nuit à son efficacité ?

Pourquoi pas l'Armée aussi ? Qu'est-ce qui empêcherait l'UE de considérer que l'Armée et la Police seraient mieux gérées si elles étaient régies par des financiers ?

Conclusion : Le Président "de gauche" élu par les Français et soutenu par une Assemblée Nationale et un Sénat "de gauche", doit mener une politique de droite décidée par des Commissaires cooptés et non élus !!!

Hé ben avec ça étonnez-vous que les Français éprouvent une "désaffection" (bel euphémisme) pour la poiltique.

Allez ... Je vais me farcir le "seigneur des Anneaux". Au moins là, ça se termine bien.

PS. Ne faîtres pas attention à la photo. Les types dessus ne vous diront rien. Ils s'appellent Jean MONNET et Robert SCHUMANN. Et puis de toute façon ça doit dater de l'antéchrist, l'image est en noir et blanc.

22/01/2011

Retraites : la régression.

retraites.gifVous vous souvenez bien sûr des manifestations contre le projet de loi sur les retraites. Il y a du en avoir une petite dizaine.

Les raisons de ces manifestations ? L'age de départ de la retraite passe de 60 à 62 ans et l'age butoir de départ à en retraite passe lui de 65 à 67 ans.

Face à ces manifestations le Gouvernement, par son ministre des affaires sociales Eric Woerth, reste droit dans ses bottes. Courage politique dira la Droite.

Pourtant, face à ce vrai mouvement social d'ampleur, le Gouvernement fera une concession ! Une seule !

Le projet initial prévoyait une exception à l'extension de la durée d'activité : le salarié qui démontre un taux d'incapacité de 20%. La concession a consisté pour le Gouvernement à accepter le départ anticipé dans certains cas lorsque le taux d'incapacité est entre 10 et 20%.

Le Gouvernement vient de sortir les décrets qui reviennent en grande partie sur cette concession octroyée. (cf le monde)

Ainsi, le taux de 10% plancher pour obtenir un départ à 60 ou 65 ans, doit être obtenu à l'occasion d'une même maladie ou d'un même accident. Plus de cumul de maladie ou d'accident possible.

De plus, le sésame de la retraite nouvelle anticipée sera obtenu à condition de prouver une exposition à des conditions difficiles pendant 17 ans. Ben entendu la charge de la preuve incombe au salarié qui forcément aura énormément de difficultés à démontrer son passé salarial s'il a travaillé dans plusieurs sociétés différentes.

Maintenant, on en est sûr. Les manifestations n'ont servi à rien de concret. Nous n'avons rien obtenu.

La question est de savoir si nous voulons encore de cette majorité qui ne sait pas ce qu'est le respect de la parole donnée.

07/01/2011

Les retraites ? Etait-ce déjà un combat d'arrière-garde ?

maison-de-retraite-personnes-agees-dependance_466.jpgComme souvent dans ce type de titre, poser la question, c'est déjà y répondre !

Il y a 2 raisons qui font que cela  m'intéresse.

Je commence effectivement à m'intéresser à ma retraite, et j'ai "fait" la plupart des manifestations de 2010 contre la réforme de l'age de la retraite. Plus par solidarité d'ailleurs.

Je suis par ailleurs abonné au Particulier qui est une revue de vulgarisation juridique qui, pour cela m'intéresse depuis des années, mais qui régulièrement sort des articles du type "comment bien préparer sa retraite" que je ne lisais jamais. Jusqu'à maintenant.

Comme je disais, j'ai commencé à me plonger dans tout cela. Je suis tombé aussi par hasard sur un reportage télé (ne me demandez pas la chaine, franchement je ne le sais plus) qui évoquait la question chez une dame agée qui vivait en maison de retraite et qui avait des enfants.

En résumé, cette dame avait du vendre sa maison (200 000 Euros) pour pouvoir payer son séjour en maison de retraite. Le journaliste estimait que le produit de la vente de la maison couvrirait encore les frais de séjour de la dame pendant 10 ans !

Et après ?!

Hé bien la dame devait, je pense, espérer ne pas durer au-delà pour ne pas être une charge pour ses enfants qui passaient régulièerement la voir.

Car les articles 205 et 206 du code civil permettent de se retourner pour les frais de séjour sur le patrimoine des enfants et des gendres et brues.

J'imagine que cela n'a pas du faire plaisir à cette dame de vendre la maison familiale plutôt que de la léguer à ses enfants.

Alors ... Je sais ! Le fait de payer pour ses parents fait justement partie de la solidarité inter-générationnelle qui est le fondement de la retraite par répartition.

Oui mais quand on paye déjà la retraite par répartition ??!!

Alors,vous me direz : c'est pour ça que MM Sarkozy, Fillon, Woerth ont augmenté l'age de la retraite !!!

Pourtant, j'ai tout lieu de m'inquiéter car la dame dont je parlais avait la "chance" d'avoir une maison à vendre à un momemnt en plus où les prix de l'immobilier sont élevés.Mais les autres ???? Les millions de Français qui n'ont pas pu acheter de maison et qui ont la plupart des enfants qui ne pourront pas acheter non plus ????

Comment feront-ils ??

17/10/2010

Le gouvernement reste droit dans ses bottes !

francois-fillon-sur-le-plateau-du-jt-de-tf1-le-5-mai-4544389yccqz_1759.jpgJe suis en train d'assister à l'interviouve de François Fillon par Claire Chazal sur TF1.

Sous son langage policé, nous savons que le chef du Gouvernement ne veut toujours rien lacher sur les retraites.

Ainsi, en ce qui concerne les moyens d'action, s'il ne remet pas en cause (encore heureux !) il n'exclut pas le recours à d'autres mesures pour faire cesser le blocage des raffineries.

Les bloqueurs de raffinerie peuvent donc s'attendre à la visite des CRS.

A l'occasion d'une question sur la profondeur du mouvement social et du bouclier fiscal, le 1er Ministre n'exclut pas à terme de le remettre en cause, mais à condition que l'ISF soit abrogé.

En conclusion, le Pouvoir Exécutif reste sourd aux manifestations et à la grève.

Mais on le sent fébrile face à une possible paralysie économique de la France....

20:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tf1, chazal, fillon, retraites, reforme, social, greve |

09/10/2010

Du traitement social et législatif de la réforme des retraites par l'Elysée

132e7bee-6955-11df-bc09-6f9c3eccb6ef.jpgAinsi donc, le Sénat a voté le report de l'age légal à 62 ans (le figaro), et s'apprête ce lundi à voter le report de 65 à 67 ans, l'age auquel les Français n'ayant pas cotisé suffisamment, devront partir pour obtenir une retraite à taux plein.

Il y a eu 4 manifestations par les salariés, une 5e est prévue mardi 12 octobre, et conformément aux instructions de l'Elysée, les Présidents des 2 assemblées parlementaires, MM Accoyer puis Larcher, ler traitement législatif du texte sur les retraites a été fait au pas de charge.

Il faut que le texte soit voté avant le 12 octobre. Et il est probable qu'il le soit. Malgré les amendements déposés par les parlementaires de Gauche et écologistes.

Il est vrai que souvent les parlementaires de tout bord, en fonction de la majorité au pouvoir, ont utilisé tous les artifices de procédure, pour ralentir le vote d'un texte au Parlement. Et souvent, le Pouvoir Exécutif parlait d'"obstruction parlementaire inadmissible".

Peut-être à juste titre ; le débat reste ouvert.

Mais en l'espèce, le Pouvoir Exécutif fait très fort.

Il a réussi à imposer aux 2 Présidents d'assemblée la procédure d'urgence : c'est à dire qu'il n'y a qu'une lecture du texte par les assemblées au lieu de 2.

Le dialogue social est court-circuité, puisqu'un préavis de grève et manifestation sur le texte de réforme des retraites est prévu le 12 octobre. Le but du Gouvernement est clair : faire voter le texte avant le 12.

On n'a jamais vu cela !

Le Gouvernement méprise 5 mouvements nationaux, et ne fait aucune concession majeure (les handicapés ? quand je pense que sans les 4 premières grèves, ils auraient été impactés par la réforme ! Pfff)

Il est urgent de voter le texte des retraites, alors qu'il est techniquement impossible (selon Mr Copé) d'examiner l'amendement de 80 députés UMP sur le bouclier fiscal.

De qui se moque-t-on ?

Autre chose :

le Président Sarkozy avait justifié l'existence d'un exécutif fort par la mise en place d'un Parlement fort qui serait plus qu'avant, maître de son ordre du jour.

Maître de son ordre du jour ? Foutaise !

Son ordre du jour est directement imposé, non plus par le Gouvernement, mais par l'Elysée.

Alors je ne peux qu'être sensible à l'appel de mes collègues Stef et Solitaire de la lune.

04/10/2010

La grève ? Pour quoi faire ?

Pour ceux qui ont une hésitation sur le fait de savoir s'il faut faire grève ou pas.



22:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : sarkozy, greve, retraites |

02/10/2010

"Une légère inflexion"

Manifestation-retraite.jpgC'est ce qu'a déclaré Mr TRON, ministre du Gouvernement suite aux manifestations d'aujourd'hui.

Rappelons qu'il y a 10 jours, il y avait eu 997000 manifestants selon le Gouvernement (3 millions selon les syndicats) et qu'aujourd'hui il y a eu 899000 manifestants selon le Gouvernement (3 millions selon les syndicats).

Le même ministre a ajouté que les manifestants étaient différents que les fois d'avant ce qui était signe que les Français commençaient à comprendre ce que le Gouvernement disait à propos des retraites.

Il est difficile de faire mieux en matière de mauvaise foi.

Car enfin, en admettant que cla 2e déclaration du ministre sot avérée, cela signifie que plus encore de Français ont manifesté au moins une fois. Et je ne parle pas des conditions météo défavorables pour une manifestation.

Les Français ont manifesté 3 fois en 4 semaines contre le même projet et le Gouvernement n'entend rien.

Je sais bien que (pour reprendre une formule), la France ne se gouverne pas de la rue et que parfois un exécutif doit être courageux en prenant des mesures à l'encontre de ce que demande la rue.

Mais là ... Il s'agît d'une mesure à l'encontre d'une partie de la population qui (bien sûr) ne constitue pas l'électorat naturel du Président.

Président de tous les Français qu'il disait ? Mon oeil !

19:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : tron, sarkozy, retraites, manifestation |

25/09/2010

Le climat est malsain ! La faute à qui ?

v-21-1013052-1232990073.jpgAujourd'hui, c'est une interview d'Edouard Balladur qui me fait réagir. Voir le monde !

Il faut dure que le Journaliste  commence fort en demandant à Mr Balladur comment il trouve le climat politique.

Et voilà sa réponse ...

"Malsain. Je suis frappé par la violence verbale. Il est urgent que chacun retrouve son calme. J'observe, d'ailleurs, que la gauche commence à en être consciente car on lit des déclarations, venant de ses rangs, selon lesquelles l'antisarkozysme n'est pas un programme.
C'est François Hollande qui le dit.

Et il a raison, mieux vaut éviter de sombrer dans le ridicule. Tout est matière à critique contre le gouvernement et contre le chef de l'État. On assiste depuis des mois à une sorte de cristallisation hostile qui se répand de façon épidémique"

Pourtant, dans l'arrivée de ce "climat malsain", le Président de la République et son entourage (MM Lefebvre, Bertrand ...) ont une responsabilité certaine.

Le Président, dès le début de sa prise de Pouvoir, s'est placé vis à vis de l'opposition, dans une logique de rapport de force biaisé n'hésitant pas à reprendre à son compte et à s'approprier certaines valeurs de la Gauche (Jaurès ...) et à débaucher certaines icones de la Gauche (Kouchner, Lang, Rocard) et à retourner certaines chevilles ouvrières du PS (Eric Besson). Il a poussé le cynisme jusqu'à placer ce dernier à la tête du controversé Ministère de l'Identité Nationale et de l'Immigration !!!

Il a joué, en en jubilant de manière ostensible, des divisions (réelles) du PS.

On retrouvait dans les rangs de l'UMP, cette façon qu'ont les sportifs de se chambrer entre équipes adverses. Ce alors que la Politique est une chose un peu plus sérieuse que le Championnat de France de Ligue 1 ....

En ce moment, le Pouvoir (quoiqu'il en dise) est en difficulté du fait des affaires et de la contestation sur la réforme des retraites. Dans les 2 cas, la Majorité s'enferme dans le mensonge et l'autisme. Les Français perçoivent cela comme du mépris et le seul qui semble l'avoir compris est François Fillion ....

Et que dire du débat climat sécuritaire que le Pouvoir sarkozyste est en train de répandre sur toute l'Europe, dans un objectif purement électoral ?! Malsain vous avez dit ?!

Souvent sur ce blog, j'ai écrit qu'à un moment les Sarkozystes se prendraient un retour de bâton.

Hé ! Bien c'est ce qui arrive aujourd'hui ...

Et si le climat politique est malsain, le premier responsable c'est l'UMP ! Pas le PS qui somme toute ne fait que son travail d'opposition ! Et si certains dans ce Parti disent qu'il ne faut pas se borner à pratiquer l'antisarkozysme, c'est tant mieux....

12:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : sarkozy, balladur, retraites, aubry |

23/09/2010

Guerre des chiffres : résultat des courses

1283962531.jpg... Comme je le disais je suis allé manifester.

Je viens de rentrer chez moi, du fait que je suis allé prendre un jus chez mon beau-frère Jean-Pierre.

Et je constate que la guerre des chiffres continue.

Pour ma part, je suis allé manifester dans une moyenne ville de Province pas trop loin de chez moi.

Et je peux dire que si j'ai eu des craintes au démarrage de la manif (15H), j'ai pu constater par la suite que nous étions plus nombreux qu'en début de mois.

Mais bon .... Ce n'est qu'une petite ville parmi d'autres.

"Les Français adhèrent peut-être d'avantage à la réforme"

isengard.jpgC'est en substance ce qu'a déclaré l'Elysée après la constatation de la "baisse sensible" du nombre de grévistes tant dans les Fonctions Publiques qu'à la SNCF par rapport au mouvement du 7 septembre !

C'est ce qu'a osé déclarer l'Elysée devrais-je dire !

Les chiffres à mi-journée (cf le figaro) sont les suivants :

Pour la SNCF : 37% contre 42% le 7 septembre.

Pour la Poste : 16,5% contre 22%.

Pour la Fonction Publique : 19,77% contre 24,77%.

Quant aux manifestants, ils seraient 410000 (chiffres de l'Elysée) alors qu'ils étaient plus d'un million au début du mois.

L'Elysée se félicite de ces chiffres en les interprétant comme un commencement d'approbation par les Français !!

C'est à se demander s'il s'agît d'autisme exacerbé par une méthode Coué de tous les instants, ou alors de cynisme tout simplement ?!

Car enfin ...

Les Français ont fait grève et manifesté 3 fois en 4 mois (avec juillet-août compris dans ce laps de temps) contre une seule et même réforme.

2 de ces journées de grève ont eu lieu en septembre alors que c'est un mois où les dépenses sont plus importantes que pour les autres mois de l'année (frais de rentrée, tiers provisionnel ...) et on  sait qu'un jour de grève coûte 5% du salaire !

Le Pouvoir devrait plutôt s'inquiéter de ce que les salariés soient en mesure de continuer à se mobiliser malgré toutes ses manoeuvres pour éviter les manifestations (déclarations sur les menaces AQMI sur les rassemblements entre autres).

Notre Président n'est pas un féru d'Histoire je l'ai déjà dit.

Pourtant, il devrait se souvenir que si les Français sont longs à se mettre en colêre -"les Français sont des veaux" avait dit le Général de Gaulle- une fois que c'est fait, ils sont difficiles à arrêter !

26/06/2010

L'info la plus nulle du jour !

sarkozy guignol.jpgJe suis tagué par Stef.

Quelle serait selon moi, l'info la plus nulle du jour ????

Bah ! Je n'ai que l'embarras du choix. C'est presque une revue de presse que me demande Stef !

Ca me rappelle les guignols qui en 1993 qui, quand la marionnette de Bernard Tapie apparaissait, sous-titrait : "l'affaire Tapie du jour" !!!

Sur 10 jours de temps, on a eu droit à :

- Mme Woerth (dont le pari s'est occupé pendant plusieurs années des finances de l'UMP et de celles de l'Etat) qui a en charge la gestion du patrimoine de la première fortune de France dont il apparaît qu'elle fraude le fisc depuis plusieurs années, ce dont la justice était au courant depuis au moins 2 ans.

- Mr le secrétaire d'Etat Blanc qui fume des dizaines de milliers d'Euros de cigares sur le dos du contribuable.

- Nicolas Sarkozy qui reçoit le footballeur Henry qui a des états d'ame, pendant que 800 000 Français arpentent le bitume pour contester les projets de réforme sur la retraite (en l'occurence un retardement du départ à la retraite).

- Le Président Sarkozy qui pique une colêre car l'identité d'un éventuel repreneur du journal le monde ne lui convient pas. Le patron de Free ne serait pas suffisamment honorable.

De la part de celui qui a ouvert au secteur privé et à la concurrence les "jeux en ligne" 1 semaine avant, cette remarque sur l'honorabilité insuffisante du patron de free, ne manque pas de saveur ...

- La suppression sur France Inter des chroniques de MM Portes et Guillon, moins d'un an après la nommination de MM Hees et Val par le Président Sarkozy.

- La giffle par un membre de l'équipe de sécurité de Nicolas Sarkozy à un journaliste de France 3 qui voulait filmer le Président de la République.

Et je dois en oublier .....

Je dois probablement me faire un peu vieux, mais j'ai l'impression que ce type d'affaires se multiplie, qu'on "n'avait pas ça avant" !!!

Pis, j'ai l'impression que bien que ces affaires soient dénoncées par une partie de la presse, tout cela passe dans l'opinion !

Chaque organe de presse s'occupant de sa "propre" affaire ...

Je vais finir par croire que là aussi, "trop d'affaires tue l'affaire".

Stef ? Ca répond à ta question ?

Je vais faire comme si je faisais partiie des Grands en taguant Juan, Nicolas et le coucou !

09/04/2010

Alain Juppé appelle les plus riches à la solidarité

juppe-alain.jpgAvec tout ce ramdam sur l'ISF et le bouclier fiscal et.c, ça devait bien finir par arriver.

Alain Juppé himself a déclaré (le monde entre autres) que les "très hauts revenus" devaient faire "un effort de solidarité vis-à-vis de ceux qui sont dans la souffrance" pour financer les retraites!

Fort bien !

Le maire de Bordeaux justifie cette demande d'effort par le fait qu'on a le sentiment qu'un certain nombre, peu nombreux, de gens très riches, sont de plus en plus riches.

Et  là je ne suis plus d'accord ! Ce n'est pas qu'on a le sentiment que les riches sont de plus en plus riches.

Ce n'est pas une histoire de sentiment. C'est avéré.

Ce sont des faits quantifiables et quantifiés par l'INSEE.

Je suis peut-être pointilleux, mais il fallait le dire.

13:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sarkozy, solidarite, isf, impots, retraites |

03/02/2009

La non-politique de Logement de Nicolas Sarkozy

abbe.jpgLa fondation Abbé Pierre vient de rendre son rapport. Eloquent.

3,5 millions de personnes sont mal logées en France (+300 000 en un an).

Il faut rappeler que l'une des promesses du candidat Sarkozy était de faire de la France un pays de propriétaire .... En prenant, il est vrai, comme modèle le crédit hypothécaire des américains qui a créé la crise des subprimes !

Depuis, il y a eu beaucoup d'annonces : la maison à 15 EUR par jour , la maison à 100 000 EUR, la vente de logements sociaux aux locataires .....

On avait fini par y croire.

Et puis au détour du rapport de la fondation repris par le monde, on apprend que la part des dépenses des collectivités publiques pour le Logement a baissé en 2008 et que notamment l'Etat avait diminué sa contribution puisqu'elle était passée de 1,36% du PIB en 2000 à 1,1% en 2008.

Alors ? De qui se moque-ton ?

Qu'en pense Martin Hirsch ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu