Avertir le modérateur

15/06/2012

La Société Générale ne pouvait pas ne pas savoir !

..... C'est en substance ce que dit Philippe Houbé, un collègue (mais pas trader) de Jérome Kerviel. Cette petite main de la finance est tout sauf un hurluberlu (cf le monde). Il a 59 ans et est en fin de carrière.

J'écris la même chose depuis le début de cette affaire (début 2008).

Quand on a le recul de ce qui s'est passé depuis (découverte des filiales offshores, investissement hasardeux ...), comment croire que la Socgén ne savait rien ?

Les banques ont toutes risqué en connaissance de cause. Mais comme l'argent rentrait, tout le monde était content.

Certes, Jérome Kerviel n'est pas un enfant de coeur. Mais qu'on n'essaie pas de nous faire croire qu'il n'est pas le produit d'un système !

07/10/2010

"On ne savait pas"

578138_portrait-de-hugues-le-bret-directeur-de-la-communication-du-groupe-head-group-communication.jpgComme d'habitude je visite le site du monde et je vois 2 titres qui sont bien révélateurs de notre époque.

Après que ce journal ait révélé que la gendarmerie possédait (et peut-être utilisait) un fichier ethnique concernant les Roms, le ministre concerné déclare n'avoir pas connaissance d'un fichier illégal sur les Roms.

Egalement, Hugues Le Bret, ex directeur de la com à la Société Générale déclare pour sa part :"Personne à la Société Générale n'avait connaissance des opérations frauduleuses de Kerviel".

Curieux ! A une époque où les fonctionnaires se font muter d'office par décision du Président de la République suite à des débordements sonores de manifestants, ou pour avoir joué au foot avec des jeunes, ou pour avoir laissé des manifestants corses pénétrer chez un ami du chef de l'Etat !

Curieux, car autant on responsabilise certaines classes de fonctionnaires, autant les vrais décideurs sont complètement déresponsabilisés.

Car enfin. Quiconque a travaillé sait que de plus en plus, les agents de maîtrise et autres cadres passent de plus en plus de temps à remplir des tableaux de bord destinés à alimenter des bases de données ! Dans le secteur privé, mais aussi dans le secteur public.

Il se trouve que j'ai travaillé dans les 2 secteurs. Et je peux dire que dans le privé dès le stade de cadre supérieur, on passe beaucoup de temps à prendre connaissance de ces données venant d'en bas.

Quant au secteur public, les indices de performance sont légion et les cadres supérieurs ont le nez collé constamment sur ces indices.

Tout est vérifié, recoupé, transmis.

Alors ... Peut-être que les encadrements de direction se font transmettre trop d'information, ou tellement qu'ils n'ont plus le temps de les lire.

Rappelons que pour l'affaire Kerviel, il est avéré qu'il y a eu plus de 70 alertes.brice-hortefeux-cout-depense.jpg

Les socialistes avaient inventé "responsable mais pas coupable", la droite réinvente le "on ne savait pas".

En tous cas, j'entends souvent parler de Responsable Politique ou de Responsable d'entreprise.

Mais responsable de quoi ?

Mais un déficit d'information des dirigeants n'est pas crédible.

05/10/2010

Kerviel condamné !

1420678_3_dd62_jerome-kerviel-et-son-avocat-me-olivier.jpgJe n'ai pas l'habitude de commenter une décision de Justice, surtout quand elle n'est pas définitive.

Mais là ... Il se trouve que j'ai commencé à "bloguer" au moment où l'affaire est sortie !

Je prévoyais à l'époque qu'on mettrait tout sur la tête de Jérome Kerviel.

Et c'est ce qui se passe, au delà de mes prédictions les plus folles.

Donc le "trader fou" est condamné à 5 ans de prison dont 3 fermes et à verser (tenez-vous bien) 4,9 Milliards d'Euros à la Société Générale !!! (le monde)

Ce n'est pas tant le quantum de la peine de prison qui me choque. Après tout les faits de faux et d'abus de confiance semblent avérés et Jérome Kerviel est jusqu'à preuve du contraire, détenteur de son libre arbitre.

C'est le montant des dommages intérêts est ahurissant.

Il suppose que Jérome Kerviel est le seul responsable du préjudice subi par la Société Générale ...

Indépendamment du fait que Jérome Kerviel ne pourra pas payer évidemment, le fait qu'il n'y ait pas de partage de responsabilité est choquant.

Alors que Kerviel n'était qu'un trader junior censé être contrôlé par sa société. Qui plus est, pour avoir travaillé dans le milieu de la bancassurance, je sais que les process sont nombreux dans cette branche d'activité, et que donc il était impossible que personne dans la hiérarchie de Jérome Kerviel n'était pas informé des risques courrus par le jeune trader.

En plus de cela, les affirmations du Tribunal, la terminologie utilisée sont très étonnantes ! Les actes de Kerviel ont "porté atteinte à l'ordre économique mondial".

Kerviel serait ainsi la cause de la crise financière mondiale !!!

Et là, je trouve que le Tribunal n'a rien compris (volontairement ou pas), car à l'évidence, Kerviel est le produit d'un système. Souvenez qu'en pleine affaire Kerviel, des traders de la Caisse d'Epargne continuaient à jouer en bourse et ont perdu des sommes énormes.

L'affaire Kerviel était un signe avant courreur de la crise financière mondiale. Kerviel était un symptôme.

Pas la cause ....

Le Tribunal a, par ses motifs,  entériné les pratiques douteuses des banques !

Je suis curieux de savoir ce qu'en pense Me Eolas.

18/02/2010

La Société Générale en crise

sg.jpgLa BNP Paribas a montré la voie hier.

Aujourd'hui c'est au tour de la Société Générale de publier ses résultats nets pour 2009.

La Société Générale déclare la "coquète somme" de 678 Millions d'Euros !! ( voir ici)

Excusez du peu !!!

Alors certes c'est moins que la BNP Paribas. Mais rappelez-vous que la Société Générale a subi ces 16 derniers mois, une crise dans la crise !!!

La "Générale" est celle par qui le scandale est arrivé en France. Ses comptes avaient été plombés par Jérome Kerviel. La Direction de la Banque avait tremblé sur ses bases et son PDG Daniel Bouton avait du démissionner.

Alors bon !

C'est la 2ème grande Banque mise sous perfusion par la République l'année dernière à annoncer des bénéfices.

On apprend en outre que 250 Millions de bonus vont être versés aux traders !!!

Et je suppose que les dividendes qui seront versés vont augmenter pour compenser la disette des actionnaires de l'année dernière.

Show villl go on with which bank ???

23/03/2009

MEDEF, Rémunérations, CAC40 et cercles d'amis

photo-laurence-parisot.jpgLe monde nous confirme que le MEDEF de Mme Parisot ne souhaite pas encadrer les rémunérations des patrons. Pourtant, quand il y a quelques mois, le Gouvernement l'avait évoqué, Mme Parisot s'était empressé de faire savoir qu'il était inutile de légiférer puisque le syndicat patronal établirait une sorte de code de déontologie en matière de stock-options et autres parachutes dorés, qui s'appliquerait aux patrons.

Aussi, Mme Paisot peut déclarer être soulagée que les 4 dirigeants de la Société Générale renoncent à leurs stock-options (sus la pression gouvernementale et médiatique), elle n'a pas l'intention du tout d'établir un code de conduite répressif à l'égard des patrons récalcitrants !!!

Tout cela m'a énervé au point que j'ai voulu retrouver ce code de déontologie et voir où il en était.

Lors de ma recherche sur internet, je suis tombé sur le "Code de Gouvernement d'entreprise des sociétés cotées". Le sous-titre vaut le détour : il s'agît de :"principes de gouvernement d'entreprise résultant de la consolidation du rapport de l'AFEP (association française des entreprises privées) et du MEDEF d'octobre 2003 et de leurs recommandations de janvier 2007 et d'octobre 2008 sur la rémunération des dirigeants mandataires sociaux des sociétés cotées".

On apprend dans le préambule que ce code de gouvernement est issu des rappports Viennot de 1995 et 1999, et du rapport de Daniel BOUTON de 2002. Cela ne manque pas de saveur quand on sait que Daniel Bouton est le (toujours) PDG de la Société Générale qui a voulu s'occtroyer des stock-options un an après l'affaire Kerviel.

Ce rapport de Mr Bouton donnait plusieurs recommandations d'après l'Expansion : une plus grande indépendance des conseils d'administration, mais aussi une politique de rémunération plus humble, "raisonnale" et "appropriée". "Pour y veiller, le comité des rémunérations ne devra accueillir aucun mandataire social". Cette proposition du rapport Bouton est reprise tellle quelle dans le Code de Gouvernement des enterprises des sociétés cotées précité (art.16-1).sg_daniel_bouton20080124g.jpg

Pour vérifier, je me suis donc rendu sur le site de la Société Générale afin de connaître le nom des membres du comité des rémunérations qui fixe les revenus des dirigeants de la Banque. Leurs noms se trouvent ici. Leurs prénoms ne s'y trouvent pas (bravo le souci de transparence).

Ils sont 4 à siéger à ce comité des rémunérations de la Banque : MM CICUREL, FOLZ (il préside le comité), RICARD et VANDEVELDE.

Mr Cicurel est probablement Mr Michel CICUREL, Président du Directoire de la Cie Financière Edmond de Rotschild Banque donc mandataire social.

Mr Folz est probablement Mr Jean-Martin FOLZ, Président de PSA Peugeot Citroën donc mandataire social.

Mr WANDEVELDE est Luc VANDEVELDE ex-président (c'est récent) du Conseil de Surveillance de Carrefour.

Quant à Mr Ricard, je n'ai rien trouvé sur lui, mais on peut imaginer qu'il s'agît d'un membre de la famille du groupe de spiritueux anisé...

Petite précision qui ne manque pas de sel. Sur son site, à côté des noms des illustres membres précités, la Générale précise que 2 des 4 membres sont "indépendants". On se demande bien de qui.....

En conclusion, dans le monde du CAC 40, on écrit ce qu'on veut, cela n'engage à rien.

20/03/2009

Un peu bizarre...

xavier-bertrand.jpgIntéressante la réaction du patron de l'UMP Xavier Bertrand.

Ainsi que je l'apprends dans le monde, des dizaines de milliers de stock options ont été attribées aux dirigeants de la Société Générale.

Oublées la crise financière mondiale, la gestion calamiteuse des avoirs des clients, l'affaire Kerviel qui a d'après ces même dirigeants, plombé les comptes de la Banque.

Oublié le fait que le contribuable a du mettre la main à la poche pour "prêter" aux banques (40 Milliards sont prévus). Oublié le fait que l'Etat a accordé sa garantie à concurrence de 320 Milliards d'Euros aux banques.

C'est dans ce contexte que l'analyse de la réaction de Xavier Bertrand prend toute sa saveur ...

Il trouve l'attribution de stock-options "Un peu bizarre, il y a besoin d'explications".  Il ajoute : "C'est ma banque la Société générale et comme tout client je voudrais savoir".

Nous remarquerons que (à la différence d'un Obama par exemple), il ne réagit pas en tant que "dirigeant" qu'il est, mais en tant que client de la banque. A contrario, s'il n'était pas client de la banque, il ne s'estimerait pas apte à lui demander des comptes.

Il est tellement plus simple de demander des comptes à ces fainéants de chômeurs...

18/02/2009

Et pendant ce temps là, nos grandes entreprises annoncent des bénéfices

picsou5.jpgL'époque est à l'annonce des plans sociaux (PSA Peugeot(-Citroën), des "départs volontaires" (Mittal-Arcelor). En France, mais aussi dans le monde (General Motors entre autres).

L'heure est au recours par les entreprises, au chômage technique ou aux congés obligatoires (Arcelor-Mittal).

L'Etat met la main à la poche pour aider les banques, ainsi que les constructeurs automobiles qui ont fait des bénéfices énormes pendant plus de 10 ans avant de subir la crise.

Tout cela est symptomatique de la crise. On doit faire le gros dos en attendant que ça passe et être solidaire. Ce n'est drôle pour personne !!!

Personne ??!!! Pas sûr.

Mittal Arcelor a annoncé des bénéfices record cette année : pas loin de 10 Milliards d'Euros. Record battu par Total avec 13 Milliards d'Euros.

Tout cela me donne un sentiment d'écoeurement.

Et ce matin la nouvelle qui tombe : La Société Générale, banque par qui le scandale est arrivé, annonce un bénéfice 2008 en hausse par rapport à 2007 (certes plombé par son trader vedette Kerviel). Voilà donc une banque frappée à double titre par la crise financière, qui reçoit l'aide de l'Etat et qui pendant ce temps là annonce des bénéfices qui vont largement aller dans la poche des actionnaires (plus de 1 Euro par action soit +30% par rapport à 2007 !)

Et c'est ce monde là, ces règles du jeu là que nos dirigeants sont en train de pérenniser ?!

Quand je pense que Nicolas Sarkozy s'était fait le candidat de la rupture.....

25/01/2009

Les banques : ces enfants gâtées !

gordongekko.gifLe contexte général est le suivant:

Les principales banques françaises viennent d'annoncer des résultats nets fort importants (3 milliards d'Euros pour BNP, 2 Milliards pour la Société Générale, et 1 milliard pour le Crédit Agricole).

Après un premier prêt de 10 milliards del'Etat aux banques, dont une bonne partie pour celles mentionnées ci-dessus, une deuxième fournée de 10,5 milliards est en cour de lancement.

Attardons-nous maintenant sur la Société Générale. L'affaire Kerviel, ex-trader de la banque accusé d'avoir perdu 4,9 Milliards d'Euros, est en cour d'instruction ( Le Monde). Kerviel est actuellement confronté à son supérieur hiérarchique direct (son n+1 comme on dit dans le milieu) Eric Cordelle. Ce dernier, lui aussi licencié depuis, fait valoir qu'il ignorait les agissements de Kerviel. C'est possible.

Par contre, nous apprenons au détour d'une phrase que le dénommé Kerviel , trader aux pouvoirs limités, a eu en 2007 un résultat net individuel de 55 Millions d'Euros. Pour avoir un tel résultat, il a fallu qu'il jongle avec des centaines de millions d'Euros.

La question que je me pose est : comment la Banque a fait pour ignorer les mouvements de fond provoqués par Kerviel ? Ils n'avaient pas de comptables ou quoi ?

Il est probable que le système était mauvais et il devait, il me semble, être revu.

Mais qu'y a t-il eu de fait depuis février 2008 (date de déclenchement de l'affaire) pour éviter que cela ne se reproduise à l'avenir ?? Les dirigeants ont-ils été changés ? A part Bouton ? Qui ?

04/06/2008

Le capitalisme français et la responsabilité des dirigeants

Après mon billet du 25 avril dernier, je reviens sur l'affaire Kerviel, tant son évolution me paraît caricaturale !!

Le supérieur hiérarchique de Jérome Kerviel a été licencié de la Société Générale ! Le jour de la sortie d'un rapport interne de la banque.

Il s'appelle Eric Cordelle, et donne ses explications  dans le Figaro d'aujourd'hui.

A la lecture de celle-ci, on peut effectivement admettre qu'il a peut être été un peu "léger" dans le suivi du travail de son collaborateur : il y a eu comme tout contrôle de sa part une conversation informelle non suivi d'effets. Mais pas plus que ça.

J'apprends cependant que ce supérieur hiérarchique n'avait pas été informé de l'alerte donnée à partir de l'Allemagne par Eurex. J'apprends également que suite à cette "alerte", le service de déontologie s'est rapproché directement de Kerviel sans passer par le supérieur hiérarchique !!!796990600.jpg

Alors, à mon humble avis, ce n'est par Cordelle qui devait passer à la trappe, mais les personnes qui ont été informés par Eurex et qui n'ont rien faits !! Tout cela me fait penser à l'histoire du lampiste responsable de tout.

En attendant, ce système (car il s'agît bien d'un système) de raider à risque a été mis en place avec l'assentiment de la Direction Générale qui elle , est toujours en place. Tant que le "système" a rapporté beaucoup d'argent, tout le monde s'en satisfaisait et notamment la Direction générale.

Pourtant, dès que le même système coûte de l'argent à la banque, on cherche un responsable ... En bas de la pyramide.

Et moi qui croyais que la rémunération d'une personne était proportionnelle à sa responsabilité !!! Naïf que je suis : c'est tout le contraire.

C'est un peu comme Sarko qui jouit du pouvoir sans l'exercer. Les dirigeants des Sociétés multinationales jouissent de leurs responsabilités, mais ne les exercent pas.

 Et ces même gens lèvent les yeux au ciel quand la "rue" bouge...

Ce système est de plus en plus indécent...

21/02/2008

Tout ça pour ça ??

J'apprends que malgré la crise des subprimes, malgré le trader fou KERVIEL, la Société Générale dégage pour 2007 un bénéfice net d'environ 1 milliard d'euros.

20ab361b6f37a767064ec784ca6e75b6.jpg

Et dire qu'on s'est inquiété ! Si ça se trouve d'ailleurs, ces bénéfices ont été faits grace aux même méthodes que celles employées par KERVIEL, mais par des employés plus chanceux ou plus avisés que Jérome KERVIEL.

Enfin bon , on n'aura pas à payer pour la Société générale  ce qui est déjà mieux que pour le crédit lyonnais.

Il n'empêche aujourd'hui, la banque de référence, ce n'est plus la Société générale, mais la BNP Paribas qui affiche elle un bénéfice net de 7,8 Milliards d'Euros.

Il y a tout lieu de craindre une affaire BNP Paribas dans les 2 ans qui viennent...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu