Avertir le modérateur

09/05/2013

L'Exécutif européen décide. Point barre.

ue, commission, 3%, retraites, travail, libéralisationLes Socialistes l'avaient promis. Même Nicolas Sarkozy s'y était un moment essayé.

Mais cela ne se peut pas : définitivement la Commission de l'UE ne change pas d'avis.

Elle persiste même. Et signe.

On savait que l'UE avait octroyé généreusement à la France un délai supplémentaire pour se mettre en édéquation avec les objectifs du "pacte de stabilité et de croissance".

On connaît depuis quelques heures les conditions de l'omnipotente Commission. Elles ne sont que 3 mais sont à elles seules suffisamment éloquentes pour que l'on comprenne que face aux décroissances européennes il n'est pas question de faire machine  arrière ni même de faire une pause dans la politique de Droite que les Commissaires ont choisie. (cf le monde)

D'ailleurs le "journal du soir" ne s'y trompe quand il titre que la commission européenne "exige". Oui ... Elle ne se contente plus de fixer des objectifs. Elle décide également des moyens.

Et quels moyens ! Lisez plutôt !

1°) Assurer un financement pérenne des retraites :

Cette objectif est effectivement essentiel. Même si on peut objecter que déjà des réformes ont été faites qui étaient censées suffir (d'après MM Fillon et Sarkozy) jusqu'aux années 2020.

2°) Réformer le marché du travail :

Cette mesure imposée est beaucoup plus discutable. En clair, les CDD et intérimaires sont trop protégés par la loi française. Il est trop compliqué pour un employeur de licencier et c'est pour ça qu'ils n'embauchent pas assez.  Ce qui revient à dire que l'accord sur l'emploi négocié entre certains syndicats et le MEDEF (voir ici) et en train d'être validé par le Parlement français, n'est pas suffisant pour l'UE.Il faut donc d'après la Commission encore plus de flexibilité !!!!

3°) accélérer la libéralisation des biens et services :

Vieille antienne de l'UE. Sous prétexte de mettre fin à des monopoles, on attaque directement le Service Public. On l'a vu pour le gaz et l'électricité. On va le voir pour le transport. Pourquoi pas la sécurité du citoyen ? Ou même l'école ? Car enfin qu'est-ce qui empêcherait la Commission de considérer que l'Education Nationale est un monopole qui nuit à son efficacité ?

Pourquoi pas l'Armée aussi ? Qu'est-ce qui empêcherait l'UE de considérer que l'Armée et la Police seraient mieux gérées si elles étaient régies par des financiers ?

Conclusion : Le Président "de gauche" élu par les Français et soutenu par une Assemblée Nationale et un Sénat "de gauche", doit mener une politique de droite décidée par des Commissaires cooptés et non élus !!!

Hé ben avec ça étonnez-vous que les Français éprouvent une "désaffection" (bel euphémisme) pour la poiltique.

Allez ... Je vais me farcir le "seigneur des Anneaux". Au moins là, ça se termine bien.

PS. Ne faîtres pas attention à la photo. Les types dessus ne vous diront rien. Ils s'appellent Jean MONNET et Robert SCHUMANN. Et puis de toute façon ça doit dater de l'antéchrist, l'image est en noir et blanc.

23/04/2012

Du Sarkozy dans le texte ....

3137363.jpg"Le 1er mai, nous allons organiser la fête du travail, mais la fête du vrai travail, de ceux qui travaillent dur, de ceux qui sont exposés, qui souffrent, et qui ne veulent plus que, quand on ne travaille pas, on puisse gagner plus que quand on travaille"

J'ai lu ça chez Jégoun qui disait citer le Président Sarkozy. Je n'y croyais qu'à moitié jusqu'à ce que j'entende le Président sur Canal +. La déclaration est exacte au mot près ...

2 réflexions me viennent :

- il va chercher les voix du FN.

- De la part d'un Président qui est aux affaires depuis 10 ans et qui a laissé un taux d'imposition du capital inférieur à celui du travail, cela ne manque pas de sel.

C'est toujours la même chose avec le Président sortant. Je me dis "non il a quand même pas osé dire ça !".

Hé ben si ...

19:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, 1er mai, travail, fn |

10/08/2010

Le travail le dimanche (suite et fin ?)

20994239p.jpgSuite à mon billet d'hier sur le travail dominical, je suis tombé sur un article du monde fort intéressant !

D'après cet article , les inégalités entre salariés sont renforcées.

Certains patrons font appel au volontariat, d'autres non !

Certains employeurs paient double, d'autres non !

Le droit du travail en France ressemble de plus en plus à la loi de la jungle !

Mais on va encore dire que je suis archaïque !

16:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : travail, dimanche, loi, sarkozy |

09/08/2010

Le travail le dimanche !

Hier au 20h de France 2, je suis tombé sur un reportage qui faisait état du traitement des salariés qui travaillaient le dimanche dans Paris.

D'après ce qui y était dit, peu d'entre eux étaient satisfaits !

Il était assez rare que les salariés soient payés double salaire. Un notamment avait une gratification mensuelle de ...10 Euros.

Voilà donc l'application de la loi du 10 août 2009 sur le travail le dimanche créant la distinction entre périmètres urbains d'usage de consommation exceptionnel" (PUCE) ou des zones ou communes touristiques, et étendant les possibilités de travail le dimanche  sans contrôle...

L'occasion pour moi de repasser le sketch du Président sur le travail le dimanche intitulé : "à droite en sortant de mon bureau". A regarder jusqu'au bout ...

03/04/2010

Le travail plus taxé que le capital !!!

20994239p.jpgUn problème de connection internet  m'a empêché de réagir plus rapidement.

La blogosphère s'en est chargé heureusement...

Il n'empêche, l'INSEE a confirmé ce dont je me doutais depuis un moment... Ce dont nous nous doutions ! (cf France-Info).

Les riches s'enrichissent, les pauvres s'appauvrissent ! Car ne nous leurrons pas : la faible progression de revenus correspond à un appauvrissement du fait de l'augmentation importante des prix des produits de première nécessité, et des déremboursements des médicaments !

Florilège !

Le nombre de personnes gagnant plus de 100 000 Euros par an a augmenté de 28%. Ceux gagnant plus de 500 000 Euros par an sont plus nombreux de 70% !!!

Le taux d'imposition de ces gens est en moyenne de 20 à 25% (bien en-dessous du bouclier fiscal d'ailleurs).

Le revenu des 1% les plus aisés a augmenté de 20%.

Sur la même période, le revenu moyen des Français a pour sa part augmenté de 9% !!!!

Sur quelle période porte l'étude ?

Pas sur un demi-siècle ni même sur 10 ans. Mais sur 4 années : de 2004 à 2007.

Au fait qui était au pouvoir durant cette période ?

Et que pensez-vous qu'il se soit passé depuis ???
Mais surtout ! Cette étude est pour moi l'occasion de découvrir ce que je n'aurais osé croire : LE TRAVAIL est PLUS TAXE que le CAPITAL.

Alors ça ! C'est scandaleux tant c'était pour moi inimaginable. Les revenus des actions sont moins taxés que les salaires !!!!!

Quand je pense que notre Président a été élu sur le slogan "travailler plus pour gagner plus".

Il faut se pincer pour y croire. "On" se fout de nous !

Ha oui ! J'oubliais ! Il y a en France 13,4% de Français qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté (60% du revenu médian). Le revenu médian est de 17 600 Euros/an.

02/03/2010

Les sous-traitants d'Apple bafouent le droit du travail.

image001-6.jpgJe viens de tomber sur un article du monde qui en dit long sur les pratiques de l'économie mondialisée.

La Société informatique Apple a contrôlé les conditions de travail chez ses sous-traitants (notamment en Chine). Et le mois que l'on puisse dire c'est que le constat est édifiant.

Plus de la moitié des entreprises ne respectent la limite de 60 heures par semaine, des mineurs de 15 ans travaillent pour ces sous-traitants.

Dans 40% des entreprises, les équipements de protection sont insuffisants. Pis dans plus de 15% des boites, les employés sont exposés à des produits dangereux.

Mais le summum est que APPLE est la seule multinationale à faire ce type de contrôle !!!

Plusieurs réflexions me viennent !

C'est avec ces usines là que les entreprises européennes sont en concurrence ?? Dans ce cas, il est inutile que les entreprises européennes continuent de compresser leur masse salariale, elles n'ont aucune chance !!

Face à ce constat j'attends avec impatience la réaction de la Commission Européenne.

Va-t-elle proposer la mise en oeuvre un Droit de la Responsabilité de ces entreprises qui ne controlent pas leur sous-traitants ??

En ce qui concerne les produits fabriqués par les enfants ou en infraction flagrante avec la plus élémentaire des règles du travail, la Commission va-t-elle tenter une mise sous contrôle aux frontières ? Tout cela n'est plus de la compétence des Etats.

Alors l'Union Européenne va-t-elle finir par prendre ses responsabilités ??

Mais peut-être est-ce contraire aux sacro-saints accords du GATT puis de l'OMC ...

30/07/2009

On peut pas s'absenter ! Vraiment !

carter.jpgJe pensais pouvoir partir en vacances tranquille et couper de l'actualité !


Et à mon retour qu'est-ce que je vois ?

Hadopi est repassé devant l'assemblée nationale, et la loi sur le travail le dimanche continue sa navette parlementaire au forceps à un rythme de sénateur.

Les feux de forêt ont repris ....

Mais surtout, j'ai loupé ce qui a failli être le Dallas de Nicolas Sarkozy. Ha si j'avais été là, Elmone Zitrone eût fait un magnifique éloge !

Notre Président sait faire bouger l'actualtité.

On ne peut vraiment plus partir en vacances tranquille décidément

Soyons honnête ! C'est avec plaisir que j'ai coupé 15 jours avec l'actu ... Même si je suis content de reprendre !

Allez comprendre ...


09:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, hadopi, travail, dimanche |

28/06/2009

Travailler en étant malade : un progrès

travailler plus.jpgFrédéric Lefebvre a encore frappé !

Il revient sur le travail du salarié durant un arrêt maladie. D'après le monde, Mr Lefebvre considère que le fait de permettre aux salariés en arrêt maladie ou en congé maternité de travailler de chez eux allait "dans le sens de la modernité" et que l'"on y reviendra".

C'est une constante de cette droite décomplexée depuis 2 ans : faire passer pour un progrès ce qui constitue une régression du Droit Social.

Le fil rouge de ce raisonnement est le fameux : "travailler plus pour gagner plus".

Ce leitmotiv permet au Gouvernement de se demander pourquoi on devrait interdire à un salarié de faire des heures supplémentaires pour gagner plus.

Dans la même veine, à quel titre devrait-on interdire à un salarié de travailler jusque 67 ans au lieu de 65 ?

Ou encore ! A quel titre pourrait-on empêcher un employé de travailler le dimanche ?

Et maintenant : pourquoi maintenir cet archaïsme qui consiste à interdire à un salarié de travailler durant son congé maternité ou maladie ?

Ce raisonnement biaisé de la Droite gouvernementale fait mine d'ignorer que les salariés sont en infériorité dans la négociation avec leur employeur ! Un salarié qui refuse de travailler le dimanche sera licencié ou au mieux mis sur une voie de garage

Ces "droits" accordés aux salariés constituent en réalité des possibilités supplémentaires accordées aux employeurs d'utiliser la main d'oeuvre à leur avantage.

Ce sophisme gouvernemental est cyniquement volontaire !

A quand ce progrès social qui permettrait aux salariés de travailler une semaine gratuitement pour son employeur ?

En effet, pourquoi devrions-nous interdire aux salariés de travailler une journée ou une semaine gratuitement pour leur entreprise dans le but de la sauver ?

16/12/2008

L'UMP va-t-elle devenir une pétaudière comme le PS ?

20070711sarkoinside.jpgA-priori, la réponse est évidemment non. Tant ces 2 partis ont historiquement 2 façons très différentes de fonctionner.

Le PS d'abord. Rappelons-nous que même à l'époque du Sphinx Mitterrand, le parti socialiste était traversé par de nombreux courants (le A, le B, le C...), on parlait des rocardiens, des mitterrandistes. Le CERES de Chevénement était une comosante du PS. En clair, ça s'est toujours plus ou moins tiré dans les pattes au PS. Derrière les querelles de personnes, il y a eu des débats aussi. C'est probablement grace à cette démocratie un peu fouillie que le PS est arrivé a pouvoir ; en tous cas, cela ne l'a pas empêché d'y arriver !

En ce qui concerne l'UMP, c'est l'inverse. Elle descend du RPF et de l'UDR gaulliens. Et à ce titre, les dirigeants ont toujours régné sur le parti sans réelle contestation interne. Jacques Chirac en a fait le RPR et l'a transformée en une mécanique électorale très bien huilée et à son unique service. Il a fallu les manoeuvres de son Brutus de fils spirituel pour lui ravir ce beau jouet (devenu l'UMP après avoir absorbé le parti centriste). 

Brutus est devenu Président de la République mais continue de régner sur l'UMP.

Pourtant, ça et là certaines petites contestations percent de l'UMP, laissant présager d'une possible évolution du fonctionnement de l'UMP !

Passons sur les ambitions personelles des uns (Devedjan) et des autres (Copé), pour le moment sans danger pour le Président. jacquerie.jpg

Un mouvement de plus grande ampleur chez la garde prétorienne de l'UMP est en train de se révéler sur un projet phare du Président: Le travail le dimanche. Le Président Sarkozy  est attaché à ce projet  car il entre dans sa vision du "travailler plus pour gagner plus" pierre angulaire de son projet de Société (voir les retraites, les 35 heures ...).

La fronde, menée par Marc LEFUR (député des côtes d'Armor) a impressionné l'Elysée au point que Jean-François Copé a été chargé de trouver un compromis. On assiste en ce moment à une reculade de la Présidence de la Républiquesur le travail le dimanche. Fillon étant pour sa part inexistant.

En fait, l'UMP a réussi ce que l'on pensait impossible il y a encore 3 semaines : rendre inaudible le PS (ça c'est facile) et le PC, mais aussi Besancenot en remettant en cause une mesure antisociale prise par l'Elysée.

Mais où va l'UMP ?

11:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ps, ump, travail, dimanche, cope, devedjan |

10/12/2008

Alors le PS ? Toujours à gauche ?

blum.jpgOn est sûr maintenant que la loi sur l'audiovisuel va passer par décret. La faute au PS qui ne rien que faire obstruction !!!

Par contre, pour le travail du dimanche, le Monde indique que Nicolas Sarkozy veut un débat... Et que le texte passe. Soit dit en passant, curieuse conception de la notion de débat.
Mais passons ... On en a vu d'autres.

Non ! Là où je m'interroge, c'est pourquoi le PS est aussi virulant avec la loi sur l'audiovisuel et est plus ...inexistant dans le débat (souhaité par le Président) sur le travail le dimanche ?

Je ne dis pas que la loi sur l'audiovisuel n'est pas importante et qu'il ne faille pas se battre sur l'indépendance de la presse audiovisuelle. Mais si cette loi passait, cela ne ferait qu'un retour de 40 ans en arrière maximum.BHL.jpg

Alors que si la loi sur le dimanche travaillé passait, avec toutes les dérives possibles imaginables, ce n'est pas 40 ans, mais plus d'un siècle de retour en arrière.

La question que je pose à travers ce billet (peut être un peu provocateur je vous le concède) est de savoir ce que veut privilégier le PS. Son électorat élitiste et intellectuel ? Ou alors sa base historique qui a fait que le PS a remporté sa première grande mairie à Roubaix ?

Car, au risque que je passe pour un archaïque, c'est cette question là qui se pose...

Pour le PS, mais pas seulement !

30/10/2008

A quoi (qui) sert la crise ?

master card.jpgLa crise financière est mondiale. On nous explique que la crise financière va devenir une crise économique.

Et que s'agissant d'une crise devenue économique, il va y avoir des licenciements. Ils ont d'ailleurs déjà été programmés : Whirlpool en a prévu 5000 d'ici à la fin de l'année prochaine. On apprend aujourd'hui que American Express va supprimer 7000 emplois dans le monde soit 10% de ses effectifs. Le groupe financier en profite pour annoncer une baisse pour 2009 du salaire de ses employés et même un gel des revenus des dirigeants.

En France, Nicolas Sarkozy annonce qu'en France, on ne pourra pas éviter les licenciements.

Si j'ai bien suivi, pour le moment les conséquences de la crise sont les licenciements annoncés (et qui auront lieu) et des congés imposés et chômage partiel pour les salariés.

Pour l'instant, on ne nous annonce pas de baisse de dividende ni de réel assainissement du marché.

Pour résumer c'est : pour le moment la rigueur mais uniquement pour le travail  Pas pour le capital. Alors que la crise vient bien du capital.

J'attends avec impatience les premières prises de bénéfices et les montants des dividendes. J'espère que la blogosphère et les journaux surveilleront cela.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu