Avertir le modérateur

09/05/2013

L'Exécutif européen décide. Point barre.

ue, commission, 3%, retraites, travail, libéralisationLes Socialistes l'avaient promis. Même Nicolas Sarkozy s'y était un moment essayé.

Mais cela ne se peut pas : définitivement la Commission de l'UE ne change pas d'avis.

Elle persiste même. Et signe.

On savait que l'UE avait octroyé généreusement à la France un délai supplémentaire pour se mettre en édéquation avec les objectifs du "pacte de stabilité et de croissance".

On connaît depuis quelques heures les conditions de l'omnipotente Commission. Elles ne sont que 3 mais sont à elles seules suffisamment éloquentes pour que l'on comprenne que face aux décroissances européennes il n'est pas question de faire machine  arrière ni même de faire une pause dans la politique de Droite que les Commissaires ont choisie. (cf le monde)

D'ailleurs le "journal du soir" ne s'y trompe quand il titre que la commission européenne "exige". Oui ... Elle ne se contente plus de fixer des objectifs. Elle décide également des moyens.

Et quels moyens ! Lisez plutôt !

1°) Assurer un financement pérenne des retraites :

Cette objectif est effectivement essentiel. Même si on peut objecter que déjà des réformes ont été faites qui étaient censées suffir (d'après MM Fillon et Sarkozy) jusqu'aux années 2020.

2°) Réformer le marché du travail :

Cette mesure imposée est beaucoup plus discutable. En clair, les CDD et intérimaires sont trop protégés par la loi française. Il est trop compliqué pour un employeur de licencier et c'est pour ça qu'ils n'embauchent pas assez.  Ce qui revient à dire que l'accord sur l'emploi négocié entre certains syndicats et le MEDEF (voir ici) et en train d'être validé par le Parlement français, n'est pas suffisant pour l'UE.Il faut donc d'après la Commission encore plus de flexibilité !!!!

3°) accélérer la libéralisation des biens et services :

Vieille antienne de l'UE. Sous prétexte de mettre fin à des monopoles, on attaque directement le Service Public. On l'a vu pour le gaz et l'électricité. On va le voir pour le transport. Pourquoi pas la sécurité du citoyen ? Ou même l'école ? Car enfin qu'est-ce qui empêcherait la Commission de considérer que l'Education Nationale est un monopole qui nuit à son efficacité ?

Pourquoi pas l'Armée aussi ? Qu'est-ce qui empêcherait l'UE de considérer que l'Armée et la Police seraient mieux gérées si elles étaient régies par des financiers ?

Conclusion : Le Président "de gauche" élu par les Français et soutenu par une Assemblée Nationale et un Sénat "de gauche", doit mener une politique de droite décidée par des Commissaires cooptés et non élus !!!

Hé ben avec ça étonnez-vous que les Français éprouvent une "désaffection" (bel euphémisme) pour la poiltique.

Allez ... Je vais me farcir le "seigneur des Anneaux". Au moins là, ça se termine bien.

PS. Ne faîtres pas attention à la photo. Les types dessus ne vous diront rien. Ils s'appellent Jean MONNET et Robert SCHUMANN. Et puis de toute façon ça doit dater de l'antéchrist, l'image est en noir et blanc.

09/02/2013

budget europeen en baisse. Bof !

Le consel europeen (les chefs d'Etat et les chefs de goubernement) se sont mis d'accord il y a quelques heuressur le budget pluriannuel de l'Europe.

Même si Francois Hollande a reussi à sauver temporairement la PAC (politique agricole commune) pour la France, il n'a pu empêcher une baisse du budget sur la periode 2014-2020 par rapport à 2007-2013!

Même si le Parlement s' opose à ce budget (et n'a peut-être pas dit son dernier mot), on ne peut qu'etre étonné que cette baisse ait été initiée par la Grande-Bretagne.
En effet, meme si ce desaccord budgétaire entre la France et le Royaume-Uni a été arbitré par l'Allemagne, il est bien dommage que ce soit un pays qui a annoncé qu'il allait soumettre son maintien dans l'UE à référendum qui a gagné.

Il y a une chance sur 2 pour que les Anglais ne subissent même pas ce budget qu'ils ont réussi à imposer.

Tout cela est bien symptomatique d'une europe qui va dans le mur malgré les timides efforts français

10:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : ue, budget, baisse, hollande, van rompaey |

23/01/2013

Mais partez donc Messieurs les Anglais !

David Cameron, chef du gouvernement de sa majesté britannique vient de déclarer qu'il soumettra à référendum la question du maintien du Royaume Uni au sein de l'Union Européenne !

Cette tirade vient dans le contexte d'une campagne electorale...

Pourtant, j'ai bien envie de le prendre au mot.

Je suis assez d'accord avec Laurent Fabius quand il dit qu'il n'y a pas de raison que la Grande Bretagne bénéficie d'une Europe "à la carte" !

De plus, quand je regarde la situation britannique vis a vis de l'UE, je ne peux que vouloir le retrait du Royaume Uni.
L'Europe à la carte, les britanniques l'ont déjà !
Ils sont européens et refusent la libre circulation des personnes (ils ne font pas partie des accords de Schengen)
Ils sont européens et refusent la monnaie unique (ils ne font pas partie de la zonne euro).
Ils sont européens et 5 ans apres leur adhesion au marche commun, ils reclamaient leur "money back" !

Je ne comprends pas pourquoi le Royaume Uni n' a pas déjà quitté l'Union Européenne ....

19:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ue, royaume uni, anglais, cameron |

19/01/2013

L'Europe : cette coquille vide.

La "gestion" du conflit malien met encore une fois en évidence la carence de l'Union Européenne.

Pour mémoire, la France engagé ses troupes suite à une demande d'aide du pouvoir malien alors que celui-ci et le peuple malien fussent sous la menace militaire de troupes islamistes.

L'ONU est d'accord avec l'intervention militaire française, la totalité des pays de l'UE aussi.

Pourtant, la France reste le seul pays européen à intervenir.

L'UE en tant qu'institution, ne fait rien.

En clair l'Europe de la défense n'existe pas.

L'Europe diplomatique ? La réponse est simple. Quelqu'un a-t-il entendu parler de Catherine Ashton ces derniers jours? Non ! Pourtant elle est la vice présidente de la commission européenne et haut représentant de l'union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.... Tout cela me fait m'interroger sur le rôle de l'UE lors de la dernière crise financière et économique. La aussi c'este néant !!!! Il va Il Il va vraiment falloir que l'UE se bouge un peu avant de songer à s'agrandir. Parce qu sinon, elle va faire de moi un euro-sceptique

10:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ue, mali, guerre |

24/05/2012

Après Flamby .... Flambard

On se souvient que pendant des semaines, l'UMP (parfois via le figaro) a mis en avant ses doutes quant à la capacité de François Hollande à gouverner, et surtout à être ferme vis à vis de ses interlocuteurs.

Ses premières interventions sur la scène international ont ainsi, été particulièrement surveillées.

Aussi, est-ce avec un certaine jubilation que je prends connaissance du titre du figaro :

"les Allemands exaspérés par l'intransigeance de François Hollande" (voir ici)

Faudrait savoir quand même ...

10:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : hollande, allemagne, merkel, ue, flamby |

12/03/2012

Nicolas Sarkozy sera-t-il snobé par les dirigeants européens ?

... C'est pourtant ce qui était arrivé à François Hollande.  Rendez-vous compte ! François Hollande avait osé annoncer qu'il renégocierait avec ses partenaires européens le traité sur l'équilibre budgétaire et la règle d'or.

Depuis hier, nous avons un Président en exercice qui dit qu'il refusera d'appliquer les accords de Schengen s'ils ne sont pas modifiés ! (voir le figaro entre autres)

Alors ? Même cause même effets ? MM Merkel, Cameron .... refuseront-ils désormais de recevoir Nicolas Sarkozy ?

Chiche.

19:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sarkozy, hollande, ue, merkel, snobé, boudé |

29/12/2011

L'Almérique latine : un autre modèle possible.

Alcazar_01_in_the_Broken_Ear.jpgC'est avec beaucoup d'intérêt que je suis ce qui se passe en Amérique du Sud.

Voilà un sous-continent qui jusqu'à récemment, a vu les Etats qui le composent dirigés par des juntes et autres dictatures. Les Etats-Unis ont tout fait pour que ces dictatures soient les plus conservatrices possibles (c'est un euphémisme).

Le FMI a également beaucoup oeuvré pour que des politiques de Droite soient pratiquées dans ces pays (on se souvient des pressions pour que l'exploitation de l'eau soit privatisés) ! Avec le succès que l'on sait...

Résultat : la plupart de ces pays sont devenus des démocraties plutôt à gauche.

Je viens de tomber sur un article du monde (voir ici). Celui-ci est éloquent.

L'équivalent de l'UE (en moins intégré) s'appelle le MERCOSUR. Cet organisme vient de décider d'augmenter les Droits de Douane. Certains atteignent 35% !

L'objectif est de lutter contre les délocalisations ainsi que contre le dumping monétaire (comprenez : la sous-évaluation du dollar et du yuan). Avec un certain succès d'ailleurs puisque le canadien RIM a décidé de fabriquer ses Blackberry en Argentine, suivant Nokia, Motorolla ...

L'OMC admet les Droits de Douane à concurrence d'un maximum de 35 %.

Pourquoi devrions-nous en Europe, nous priver de cette possibilité ?

28/12/2011

Turquie-France : 1-1

turquie, ue, france, genocide, armenien, juppeDes députés français ont décidé qu'il fallait légiférer sur le négationnisme du génocide arménien.

Admettons .... Je ne pense pas qu'il revienne au Parlement de se prononcer sur l'Histoire mais bon ...

Il se trouve que cette proposition n'a pas eu l'heur de plaire aux Turcs. C'est normal, le génocide arménien, ils en sont les auteurs d'après l'Histoire justement.

Et donc la Turquie a réagi officiellement en faisant boycotter les produits français et surtout en déclarant que la France avait commis un génocide en Algérie.

Que la guerre d'Algérie était une guerre coloniale pourrie (avec attentats sur civils, tortures ...) plus personne ne le conteste sérieusement.

Maintenant un génocide algérien .... Tout est une question de mesure.

En tous cas, tout ceci en dit long sur les désaccords profonds existant entre la Turquie et la France (mais aussi l'Europe).

Quand on pense qu'il est prévu qu'à moyen terme, la Turquie entre dans l'UE, alors qu'en plus, elle est en conflit ouvert avec Chypre (membre de cette même UE) et que à aucun moment la Turquie n'a fait preuve de repentance....

10:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : turquie, ue, france, genocide, armenien, juppe |

21/12/2011

Je te prête, tu lui prêtes ...

bce,ue,euro,dette,489 milliardsHa ! Ca pour une bonne nouvelle, c'est une bonne nouvelle!!!

La BCE (Banque centrale Européenne) va enfin prêter de l'argent ! Et pas une petite somme ! 489 milliards d'Euros (cf le monde)

Enfin !

En plus les marchés seront contents !

Et à quel(s) pays la BCE va-t-elle prêter cette somme gargantuesque ?

En fait ce n'est pas à un Etat que la BCE va prêter mais aux banques européennes à un taux imbattable de 1%.

Ainsi, d'après nos têtes pensantes, les Etats pourront à leur tour emprunter aux banques à un taux préférentiel.

On n'ose imaginer que les banques prendront leurs bénéfices sur ces prêts accordés aux Etats (en accordant par exemple des prêts à 4%).

Hé bien figurez-vous que nos élites espèrent que les banques « joueront le jeu » !!!

Que les banques joueront le jeu ??? Ha bon ??? Parce que les banques à qui la BCE (alimentée par les Etats) prête ne seront pas encadrées ??? !!!

On marche sur la tête !!!

Mais enfin ! Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi la BCE n'a pas prêté directement aux Etats ??

Après tout jusqu'au début des années 70 c'est bien comme ça que ça se passait non ? Les Banques centrales prêtaient aux Etats ?!

La réponse est simple ! Le Traité européen interdit le financement monétaire des Etats de la Zone Euro....

21:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : bce, ue, euro, dette, 489 milliards |

03/12/2011

S.P.G ?! Quesaco ?

spg,droits de douane,chine,ueAu moment où le PS demande à Arnaud de se calmer à propos de l'Allemagne, il est peut-être bon de mettre à jour sinon un scandale, une anormalité.

S.P.G veut dire "système de préférence généralisée". "Il propose des réductions de droit de douane ou un accès au marché communautaire en franchise de droits (en clair 0% de droits de douane) pour les exportations de 178 pays et territoires en développement (vers l'UE). Le schéma communautaire accorde des avantages spéciaux aux 49 pays les moins développés et aux pays mettant en oeuvre certaines normes dans les domaines du travail et de l'environnement". C'est écrit sur le site de l'UE (ici).

Il n'est pas choquant que l'UE accorde unilatéralement des avantages aux "pays les moins avancés" ou à ceux qui respectent les normes de l'organisation internationale du travail ou à ceux qui polluent le moins notre planète.

Sauf que si l'on regarde la liste des pays bénéficiant du SPG, il y a parmi des Etats comme le Surinam, le Vietnam ou le Zimbabwe ..... la Chine. (voir là ou encore là)

La Chine ?! C'est incompréhensible !

C'est la 2ème Puissance économique mondiale, c'est le 2ème pollueur au Monde, et parler de Droit du Travail en Chine constitue un paradoxe.

Face à un Pays qui exporte 90% des contrefaçons dans le monde et qui maintient artificiellement un Yuan bas afin d'exporter encore plus, maintenir un traitement douanier préférentiel à la Chine peut sembler suicidaire pour une Europe moribonde.

Certes c'est l'Union Européenne qui décide de la politique douanière en Europe.

Mais qu'est-ce qui empêche les Hommes Politiques français d'évoquer ce paradoxe devant les instances européennes afin d'y mettre fin ?

07:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : spg, droits de douane, chine, ue |

10/11/2011

Budget : taux de croissance de 1% ? Vraiment ?

dentier.jpgEncore une pierre déposée dans le jardin du Gouvernement qui soi-disant est responsable en matière budgétaire !

Cette pierre est déposée par la Commission européenne (cf le figaro) qui table sur une croissance française de 0,6% en 2012.

Rappelons que le tout récent projet de budget est basé quant à lui sur un taux de 1%.

Alors quoi ? Est-ce que c'est sérieux ?

Mais peut-être MM Fillon et Baroin comptent-ils aller chercher cette croissance "avec les dents" ?

12:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : croissance, budget, 1%, ue, dette |

01/08/2011

Il faut augmenter l'impôt sur le revenu.

Budget-200x300.jpgLe titre de ce billet peut être vu comme une volonté de faire réagir, voire une provocation.

Ce n'est pas le cas.

Faisons un bref rappel historique. Jacques Chirac, peu avant son 2è mandat en 2002 annonce son intention de diminuer l'impôt sur le revenu (comprendre baisser la pression fiscale).

Il est vrai que dans le monde occidental, la France fait figure d'épouventail en matière de politique fiscale.

L'impôt sur le revenu stagne voire diminue effectivement !

Une fois élu, Nicolas Sarkozy continue cette politique de diminution de l'impôt sur le revenu et bien sûr le fait savoir.

On commence à s'apercevoir et à comprendre que cette politique fiscale bénéficie surtout aux classes les plus aisées. Pis, avec le bouclier fiscal et la diminution de l'ISF (qui certes porte sur le patrimoine et non le revenu), on comprend que plus un Français est riche, moins il subira la pression fiscale.

A l'évidence, ce sont les classes moyennes qui bénéficieront le moins de la politique de baisse de l'impôt sur le revenu !!!

Voilà pour le contexte ....

Là dessus en 2008, la crise boursière, puis financière, puis économique arrive des USA et impacte directement l'économie française.

Ailleurs en Europe, l'Irlande est au bord de la faillite, puis les PIGS (sympa l'acronyme) sont mis au ban de l'UE.

On nous explique donc que malgré la crise financière, qui forcément diminue les recettes des Etats et donc crée du déficit, il faut absolument ré-équilibrer les comptes des Etats et donc dépenser moins !!!

Pis ! La France (et une bonne partie de l'UE) soutient que malgré la crise il faut poursuivre la diminution des impôts directs !!!

En clair, il manque d'argent dans les caisses de l'Etat, et on diminue ses ressources. Ajoutez à cela la règle d'or défendue par le Gouvernement Fillon ....

Si nos gouvernants voulaient étrangler les Etats, ils ne s'y prendraient pas autrement.

Mais peut-être est-ce cela le but ultime ?! Faire qu'il y ait moins d'Etat et que le Pouvoir Economique prenne définitivement le pas sur le Pouvoir Politique ...

21:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : crise, budget, deficit, sarkozy, ue, pigs, impots |

19/07/2011

Crise au SAMU-Social. Un évènement révélateur ?

photo_1311071212852-1-0.jpgC'est en passant par chez Jégoun que j'ai appris la nouvelle.

Xavier Emmanuelli, le président-fondateur du SAMU-Social qui a pour vocation d'aider les SDF, quitte la présidence de l'association !

A lire le monde qui reprend de larges extraits de l'entrevue parue dans Charlie-Hebdo, l'ex-secrétaire d'Etat à l'action humanitaire est écoeuré.

Ce type d'association est à présent plus préoccupée par les impératifs de gestion que par ce qui était la raison de sa création.

Voilà ce que dit entre autres Mr Emmanuelli !

"Les lobbys de la bien-pensance ont tout mis au carré. Dans un souci de gestion, de puissance, de contrôle. Avant, où que vous soyez dans la hiérarchie, tout le monde était fier de travailler au Samu social parce que chacun s'appropriait une petite étincelle du secours. Mais quand vous êtes dans la gestion, dans un rapport de force, ce n'est plus possible".

La gestion prend le pas sur la solidarité.

Et ce n'est pas un cas isolé.

Le mot "remboursement" que je ne connaissais pas il y a 5 ans encore et qui signifie une diminution du remboursement de la sécurité sociale, est de plus en plus employé et appliqué !

Souvenez-vous aussi d'une décision prise par l'Union Européenne il y a quelques semaines. L'aide alimentaire aux plus démunis en France est passée de 500 millions à 110 millions d'Euros (pour rappel voir sud-ouest) impactant directement des associations comme "les restos du coeur" .

Ben oui .... Vous comprenez : c'est la crise ....

Alors plutôt que de faire payer les riches et augmenter les recettes, on diminue les prestations aux pauvres. Ces cas sont extrêmes bien sûr mais sont révélateurs de ce qui se passe à tous les niveaux dans notre Société.

Voilà ce qu'est devenu l'Occident.

En soixante ans, on est passé d'un idéal de Solidarité à un souci de gestion.

Nous sommes en pleine régression. Mais pas uniquement économique.

Lamentable. A vomir.

12/07/2011

Après la Grèce, l'Italie ....The show must go on !

Déficit.jpgAu Gouvernement, la tendance ce mois-ci est de parler d'inscrire l'interdiction du déficit dans la Constitution.

C'est le nouveau gadget !

Je parle de gadget dans la mesure où obtenir un équilibre budgétaire  en diminuant les impôts pendant une période de crise est illusoire.

Mais bon ... La Campagne a démarré.

Il est intéressant de constater que la précédente fois où des Pouvoirs Publics ont décidé de réglementer les dettes publiques et les déficits publics ça n'a absolument pas marché. Au contraire, cette tentative a rigidifié les budgets nationaux et a supprimé toute marge de manoeuvre !

Vous voyez de quoi je veux parler ??

Le Pacte de Stabilité et de Croissance mis en place dans la Zone Euro.

Ce carcan a été créé par l'UE en 1997 et a été réformé en 2005. L'objectif était louable : diminuer les déficits.

Il a donc été décider de limiter les déficits des Etats à 3% de leur PIB (Produit intérieur brut). L'endettement public (la somme des déficits dans le temps) a quant à lui été limité à 60% du PIB !

Jusqu'à la crise, la plupart des Etats essayaient bon an mal an de parvenir en-dessous de ces taux en utilisant tous les même politiques. Diminution des Services Publics et baisse des impôts. Et quelques privatisations aussi ...


Là-dessus Patatras ! La crise !

Les Etats européens décident de soutenir les banques et éviter un krach Lehmann Brother.

Les économistes avaient prévenu qu'un tel soutien ne pourrait se renouveler ...

Il y a 2 ans, les même économistes parlaient des PIGS (Portugal, Irelande, Grèce, Espagne) qui étaient les pays les plus fragiles susceptibles de mise en cessation de paiement.

Mais on ne parlait pas de l'Italie... Maintenant si !

Certains chroniqueurs ont même levé le tabou et parlé de la France en déclarant sur France Info que la France "ne serait pas épargnée".

Je sais bien que ça paraît bizarre de dire que c'est la volonté de mettre fin à tous prix aux déficits, qui justement crée les méga-déficits ....

Et pourtant .... Admettez que la concommittance est troublante.

19:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : pigs, ue, grece, euro, zone, deficit |

03/07/2011

La Grèce devra se résoudre à perdre une grande partie de sa souveraineté.

Jean-Claude-Juncker.jpg... C'est en substance qu'a déclaré Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe. (voir le monde).

Dit comme ça, ça fait un peu peur.

Certes, en entrant dans l'UE et a-fortiori dans la zone Euro, les pays se préparent à perdre  une partie de leur souveraineté.

Certes, la Grèce a menti pour entrer dans la zone Euro.

Certes, l'UE et le FMI ont prêté des milliards d'Euros à la Grèce.

Mais bon, je me dis que ça pourrait arriver à la France ... Que ça pourrait nous arriver.

Qu'une instance, pour laquelle je n'ai même pas été amené à voter décide de mon avenir en me forçant à faire des économies alors que je n'ai pas l'impression d'avoir dépensé, et brade nos bijoux de famille par un programme de privatisation.

Mais heureusement, nous ne sommes pas en Grèce.

22:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : grece, juncker, ue, commission, euro |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu