Avertir le modérateur

09/02/2013

budget europeen en baisse. Bof !

Le consel europeen (les chefs d'Etat et les chefs de goubernement) se sont mis d'accord il y a quelques heuressur le budget pluriannuel de l'Europe.

Même si Francois Hollande a reussi à sauver temporairement la PAC (politique agricole commune) pour la France, il n'a pu empêcher une baisse du budget sur la periode 2014-2020 par rapport à 2007-2013!

Même si le Parlement s' opose à ce budget (et n'a peut-être pas dit son dernier mot), on ne peut qu'etre étonné que cette baisse ait été initiée par la Grande-Bretagne.
En effet, meme si ce desaccord budgétaire entre la France et le Royaume-Uni a été arbitré par l'Allemagne, il est bien dommage que ce soit un pays qui a annoncé qu'il allait soumettre son maintien dans l'UE à référendum qui a gagné.

Il y a une chance sur 2 pour que les Anglais ne subissent même pas ce budget qu'ils ont réussi à imposer.

Tout cela est bien symptomatique d'une europe qui va dans le mur malgré les timides efforts français

10:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : ue, budget, baisse, hollande, van rompaey |

18/12/2010

A quand une Europe démocratique ?

tract sarkozy europe.jpgA l'occasion du démarrage de campagne de Nicolas Sarkozy contre Marine Lepen et DSK, nous avons assisté à un vibrant plaidoyer de notre Président pour l'Europe (le figaro) ! Surtout pour l'Euro ...

La nécessité d'une gouvernance économique européenne. «Il va falloir aller plus loin pour affirmer au sein de la zone euro la convergence des politiques économiques», a-t-il expliqué, en renvoyant à la déclaration conjointe faite avec Angela Merkel à Fribourg , la semaine dernière. «Il va falloir travailler à la mise en place d'un gouvernement économique de la zone euro»

Rappelons-nous les interventions de François Mitterrand en favveur de plus d'intégration européenne (lors du référendum pour Maastricht) et de Jacques Chirac (pour le oui au traité européen).

Nos dirigeants depuyis Valéry Giscard d'Estaing sont pour toujours plus d'intégration européenne.

Bon ... Ca se discute !

Sauf que cet intégration européenne se fait au profit d'organismes européens désignés par ces même chefs d'Etat (la Commission, la BCE).

Autrement dit, nos dirigeants sont pour plus de pouvoirs à l'Europe mais sans abandonner leurs propres prérogatives.

Les dirigeants européens ne sont pas élus. On s'arrange (depuis l'expérience Delors) pour donner à la commission des dirigeants qui sont tout sauf charismatiques.

"On" voudrait rendre les dirigeants européens illégitimes que l'on ne s'y prendrait pas autrement.

L'effet pervers de ce double-langage des dirigeants des pays, est que le Pouvoir Politique se dilue, au profit du pouvoir économique qui prône le libre échangisme même en période de crise !

Alors ...Nos présidents de la Républiques sont-ils des cyniques absolus ou alors n'ont-ils vraiement rien compris (souvenez-vous du fameux "je ne comprens pas pourquoi vous avez peur" de Jacques Chirac lors de la campagne pour le traité constitutionnel européen) ?

Je pencherais pour la première solution.

10:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : europe, sarkozy, van rompaey, delors |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu