Avertir le modérateur

21/01/2014

Evasion fiscale et mensonge d'Etat !

sarkozy_mainfasciste1.jpgUne info que je viens de recevoir du site 20 minutes en provenance du site du quotidien Agefi : La France par la voix du ministre du budget Eric Woerth aurait (le conditionnel est purement formel) falsifié la fameuse liste des évadés fiscaux qui avait été fournie par l'ex-salarié de la banque HSBC.

Le ministre-menteur a purement et simplement rayé de la liste 3300 contribuables évadés.

Je ne vous cache pas qu'avoir cette information en plein milieu d'une valse sociale démocrate gouvernementale a de quoi faire bondir.

.

Nous avons un ministre du Gouvernement Fillon, dirigé par Nicolas Sarkozy, qui a proprement couvert des "citoyens" qui ont violé la loi et surtout participé à l'appauvrissement budgétaire en pleine crise.

Ce même Gouvernement qui prônait la République exemplaire sous un Président qui fustigeait les racailles.

Elles sont où les racailles ?

Hein ?

En tous cas, je saurai m'en souvenir en 2017 .

21:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : woerth, sarkozy, suise, liste, fiscale, evasion |

26/12/2012

woerth-cahuzac ! Même combat ?

woerth,cahuzac,mediapartJe suis tombé sur cet article de mediapart.

Le moins que l'on puisse dire est qu''il est à charge à l'égard de Jérôme Cahuzac.

Les accusations de détention d' un compte en suisse sont maintenues.

Les informations sur les rapports troubles entre le ministre du budget et l'industrie pharmaceutique (et qui appliqueraient en partie sa fortune personnelle) sont confirmées.

Lorsque l'affaire woerth est sortie, j'ai été scandalisé par le comportement du ministre du budget et j'ai fort régulièrement repris et commenté les informations avérées de la presse.

Alors ....je n'oublie pas que l'affaire woerth a été révélée par mediapart ! Ce qui semble avéré aujourd 'hui me scandalise aussi. Il me semble que les autres organes de presse devraient s'intéresser de plus près à cette affaire.....

20:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : woerth, cahuzac, mediapart |

11/02/2012

Eric is back !

woerth,eric,florence,de maistre,bethencourtJe ne comprends pas comment ce type peut encore oser se présenter comme une victime.

Je ne saurais trop vous conseiller la lecture du figaroEric Woerth balaie d'un revers de main toutes les accusations dont il fait l'objet.

Certes il est mis en examen et à ce titre il bénéficie de la présomption d'innocence. Mais puisqu'il a décidé de se fendre d'une tribune (en pleine procédure judiciaire !!!) dans le figaro, je ne vois pas pourquoi le n'écrirais pas ce que je pense.

Florilège ...

- "d'une manière générale (il) conteste tous les faits qui (lui) sont reprochés"

- l'accusation de  Claire Thiboult (la comptable de Mme Bethencourt) assurant avoir préparé une enveloppe à remettre à Mr Woerth ? Elle n'a pas assisté de visu à la remise de l'enveloppe !

- Il a rencontré Patrice de Maistre (le dirigeant de la structure gérant la fortune de Mme Bethencourt) qui a embauché l'épouse de Eric Woerth ?  Ils ont bu des cafés ensemble et puis c'est tout. Circulez y a rien à voir.

Je rappelle que Mr Woerth a longtemps nié avoir rencontré le dit Mr Maistre et ce n'est qu'après avoir comparé leurs agenda respectifs que Mr Woerth a du se rendre à l'évidence.

- Mr Woerth a soutenu la remise de la légion d'honneur à Mr De Maistre ? Il ne faut y voir que du hasard.

- Mr de Maistre se trouve sur la liste des exilés fiscaux remis par HSBC ? Mr Woerth (qui d'ailleurs ne conteste pas avoir eu cette liste en tant que ministre du budget) n'a pas fait d'étude nominative de cette liste  .....

C'est étonnant qu'un homme politique de cette trempe, présenté à l'époque comme un 1er ministrable ait si peu de mémoire et soit si peu curieux.

Je sais que j'ai l'air de celui qui tire sur une ambulance. C'est peut-être vrai. Mais que Mr Woerth ose se présenter comme une victime dans la presse ... Pour moi c'est trop !

Et encore ... Le figaro n'a pas interrogé Eric Woerth sur la vente controversée (c'est le moins que l'on puisse dire) de l'hippodrome de Compiègne....

21/01/2012

Eric Woerth ne sera jamais 1er Ministre.

_101117-eric-woerth.jpgVous vous souvenez que l'ex grand argentier de la Sarkozie était en ce moment en cours de proécdeure devant la Cour de Justice de la République suite à l'affaire de l'hippodrome de Compiègne. Cet hippodrome appartenait au domaine public de l'Etat qui aurait été bradé par le Ministre du budget !

Les experts désignés par la Cour de Justice viennent de confirmer que l'hippodrome avait bien été bradé ! Pour au moins un tiers de sa valeur. (cf Médiapart)

Rappelons que ses propres services avaient informé le Ministre d'une sous-évaluation du domaine hippique. Eric Woerth avait soutenu que c'était inexact jusqu'à ce que le Canard Enchaîné démontre document à l'appui le contraire.

Mr Woerth, qui a récemment tenté un retour en écrivant un bouquin n'a cessé de mentir à tel point qu'on se demande ce qui est vrai dans tout ce qu'il a raconté.

Ce type n'a cessé de se présenter comme une victime d'un lynchage que ce soit dans cette affaire ou dans l'affaire Bethencourt.

Ce type est capable de tout.

Tout ce que j'espère c'est que les gens de cet acabit ne soient pas trop nombreux dans les arcanes de l'Etat.

Mais je crains bien que non ....

05/07/2011

Eric Woerth était au courant des risques inhérents à la vente de l'hippodrome de compiègne

Eric_WOERTH.jpgEn entendant Eric Woerth se plaindre du harcèlement de la presse et mettre en avant son honneur et se plaindre des dommages causés à sa famille, je finissais par me demander si quand même les blogueurs n'y étaient pas allés trop fort avec l'ex-ministre du budget (voir Jégoun ou Sarkofrance)

Même s'il est vrai que plusieurs fois, Mr Woerth a été pris en flagrant délit de mensonge.

Dans son édition de demain (mais les morceaux choisis sont déjà connus ! La preuve), le Canard Enchaîné nous apprend que Mr Woerth avait été informé des risques juridiques à vendre l'hippodrome de Compiègne.

Les 2 évaluations dont il disposait (11 à 20 millions pour la première, 25 millions pour l'autre) sont largement supérieures au prix auquel le terrain a été vendu : 2,5 millions.

Mieux, selon le directeur de cabinet du ministre de l'agriculture (Bruno Lemaire), la vente était illégale.

Alors, Mr Woerth aura beau faire toutes les dénégations qu'il voudra.

Cette vente est tout sauf anodine.

29/05/2011

Woerth ? Rien de nouveau !

Comme d'haEric-Woerth_pics_180.jpgbitude, j'ai regardé samedi soir "on n'est pas couché".

Hier soir un des invités était Eric Woerth, pour la sortie de son livre "dans la tourmente" relatif à l'affaire Woerth-Bettencourt.

J'ai beau avoir écouté attentivement les explications de l'ex-ministre du budget, je n'ai rien appris de nouveau.

Il n'y a pas de conflit d'intérêt, il n'est pas intervenu pour sa femme, il n'a rien à se reprocher, il n'a vu Mr Maistre (le gestionnaire de la fortune Bettencourt, et employeur de sa femme) qu'une seule fois. S'il lui a remis la légion d'honneur, c'est par hasard. Il ne se souvient pas avoir fait une demande en ce sens par courrier.

Je rappelle que dans un premier temps, Mr Woerth avait déclaré n'avoir jamais vu l'employeur de sa femme.

Certes, il a créé un micro-parti (relai pour l'UMP)  et Mme Bettencourt était donatrice. Mais cette dernière ne demandait rien en échange de sa donation. Donc où est le problème ???

Le discours ne change pas.

Mr Woerth déclare dans cette émission de Ruquier qu'il n'est pas dans le pathos ... Ce qu'on avait compris tout de suite vu le titre de son livre.


Je sais que ce n'est pas bien de tirer sur une ambulance.

Mais si je le fais, c'est parce que je sais que le PS ne dira plus rien sur Mr Woerth en échange du bon comportement de la Droite avec Mr Strauss-Kahn.

D'ailleurs, ne trouvez-vous pas assourdissant le silence du PS sur l'affaire Tron ? les Socialistes pourraient quand même s'interroger !!

La présomption d'innocence a parfois bon dos. Donnant-donnant.

02/04/2011

l'UMP et les conflits d'intérêts

106_cope.jpgLa liste s'allonge, après MM Woerth et Alliot-Marie ..., c'est Jean-François Copé qui est touché par une affaire de conflit d'intérêts !

Ha ! Il n'est que faiblement touché certes. Mais ça fait désordre.

Une plainte a été déposée contre lui (cf le monde) par un petit actionnaire dans l'affaire GDF-DUEZ. Il lui est reproché d'avoir à la fois suivi de très près en tant que ministre du budget "les préparatifs de la fusion DGF-SUEZ" et en tant qu'avocat d'avoir été partie prenante avec la même société.

La plainte évoque à la fois le conflit d'intérêt et le traffic d'influence.

Il n'y a pas condamnation bien sûr : la plainte vient d'être déposée. Mr Copé est donc présumé innocent ! C'est tout à fait normal.

Ceci étant, je m'étais déjà posé la question de la qualité d'avocat dont bénéficie depuis plusieurs mois Mr Copé. Est-il possible d'être avocat et homme politique en même temps ? Car être homme politique (surtout quand on cumule les fonctions) nécessite beaucoup de temps.  Mr Copé est aujourd'hui député, maire de Meaux, et secrétairte général de l'UMp et avocat ...

Au-delà de la question du temps, je me suis posé la question de savoir pourquoi cet mode des hommes politiques de premier plan (Mr De Villepin a fait de même) qui décident alors que leur carrière est déjà fort engagée à l'aube de la cinquantaine de devenir avocat ?!

Pourquoi devenir avocat alors qu'on a déjà réussi une carrière pleine ? Habituellement on voyait des avocats qui devenaient homme politique ? Mais jamais l'inverse ... Jusqu'à il y a 2 ans.

Selon moi la raison était la recherche du prestige (un titre de plus à son palmarès).

Pourquoi pas après tout ? A-priori, il doit exister un système d'équivalence qui permet à une personne qui n'a jamais fait de droit de devenir avocat ! Et puis ces gens sont beaucoup plus intelligents que nous (ce n'est pas ironique).

J'ai regardé sur Wikipédia : Mr Copé n'a jamais étudié le droit (il a fait sciences po et l'ENA), il n'a même jamais fait de stage chez un avocat.

La vocation tardive ? Sauf information contraire, Mr Copé n'a pas depuis qu'il est avocat défendu la veuve et l'orphelin !!!

Alors pourquoi décider d'être avocat ? Hein ? Surtout avocat d'affaire(s) ...

19/02/2011

La République du 2 poids 2 mesures

marianne.jpgPersonnellement je n'ai jamais aimé la personne du Président de la République actuel. Je ne pense pas comme lui, je n'aima pas sa façon de faire. Mais je respecte la fonction. Il a été élu par les Français.

Je me suis donc dit en 2007 qu'il y avait forcément du positif à cette élection.

C'est pourquoi, lorsqu'il a pris ses fonctions j'ai écouté son discours volontariste et ai apprécié le fait que dans son langage il emploie le "je" qui engage plus sa responsabilité que l'habituel  "nous"  plus flou.

J'avoue qu'à un moment j'ai apprécié le fait que le Léviathan qu'est parfois l'Administration Française soit astreinte à une vraie responsabilité. Même si lorsqu'il était ministre de l'Intérieur je n'avais guère goûté le fait qu'il fasse muter un commissaire partisan de police de proximité et aimant le football (sud-ouest) qui relevait plus du délit d'opinion.

J'ai apprécié le fait qu'une commission composée de parlementaires se prononce sur les magistrats de l'affaire d'Outreau. J'ai beaucoup moins apprécié par contre, les déclarations du Président dans la Presse attaquant régulèrement les décisions de Justice remettant en cause le sacro-saint principe de Séparation des Pouvoirs.

Le problème est que cette culture de la responsabilité mise en évidence par le Président dans les média a vite trouvé ses limites.

Pour illustrer mon propos je voudrais parler du cas du Directeur Inter-régional des services pénitentiaires de Rennes qui est territorialement compétent dans l'affaire Laétitia du nom de cette jeune fille tuée par Tony Meilhon qui faisait l'objet d'un suivi par les services pénitentiaires. Nicolas Sarkozy avait très rapidement (avant le résultat de l'enquête interne) pointé du doigt la responsabilité des magistrats et des services de police. Cette petite phrase présidentielle avaiot déclenché la Fronde des magistrats.

Il se trouve en plus que la responsabilité des magistrats n'a pas été démontrée. Le Président a donc décidé de faire sanctionner le directeur pénitentiaire, faisant passer celui-ci pour un fusible. Clairement, il fallait un coupable. Observez que le mot "sanction" est récurrent dans le langage présidentiel. Celui de "responsabilité" aussi d'ailleurs.

Souvenez-vous ! Le Président avait procédé de la même façon lors de l'incident ayant mis en cause des militaires suite une erreur de tir à balle réelle lors d'une cérémonie. Un Général avait été limogé ! Pourquoi un Général ?? Et pas un Ministre ?

Ce qui m'amène à comparer la situation de ces fonctionnaires avec celle, politique, des ministres.

Car enfin, en matière de responsabilité des ministres, le Président Sarkozy a réellement mis en place une politique de rupture. Nous avons tous en mémoire l'affaire Woerth qui a duré plusieurs mois de 2010 dans laquelle pour contester les allégations de "conflit d'intérêt" à son encontre, le ministre du budget puis des affaires sociales, s'est empêtré dans le mensonge. Il a été couvert par sa Hiérarchie en restant au Gouvernement de nombreux mois, et même en récupérant un porte-feuille ministériel prestigieux après la sortie de l'affaire.

De conflit d'intérêt, il est aussi question avec la ministre des affaires étrangères dont les parents fricotent en affaire avec le pouvoir qui était en place en Tunisie. Et Madame la Ministre est toujours en place !

Nous avons aussi en magasin, le ministre Brice Hortefeux qui est toujours là malgré 2 condamnations (pas définitives certes puisque faisant l'objet d'un recours).

Curieusement, le Président qui nous a vendu la "République exemplaire" a rompu avec la Jurisprudence Jospin-Balladur qui avait donné comme principe que tout ministre faisant l'objet d'une "mise en examen" (c'est à dire avant même  une reconnaissance par les juridictions d'une culpabilité) devait démissionner !

République exemplaire ?????

Même pas !

07/02/2011

Et Julien Dray, qu'est-ce qu'y d'vient ?

dray-julien-21a9a.jpgIl y a quelques jours je comparais la réaction de Michelle Allliot-Marie à celle de Eric Woerth. La même stratégie. "je n'ai rien fait, je suis harcelé(e) ...". Même si depuis MAM semble avoir mis de l'eau dans son vin cf le figaro !

J'ai vu que circulait sur la blogosphère une polémique sur la comparaison des affaires de la Gauche et celles de la Droite.

Bien sûr, il y a eu des affaires à Gauche ! Celle de l'Observatoire qui amontré à la France que Mitterrand était un très bon Hurdler, celle d'Urba, celle du suicide du Garde Chasse de François Mitterrand .....

Mon propos n'est pas de dire que la Gauche est morale et que la Droite ne l'est pas.

Non ... Evidemment.

Pourtant, à une époque où ceux qui se font prendre le doigt dans le pot de confiture ne se contentent plus de nier mais passent carrément à la contre-offensive, on se rend compte que ces gens n'ont plus aucun sens de la mesure.

Les dénégations de Mme Alliot-Marie au début de son affaire démontrent à l'évidence que ces gens qui nous gouvernent n'ont plus de boussole pour reprendre un article du monde paru récemment.

La réaction de Julien Dray m'avait à l'époque paru certainement plus saine, puisqu'il n'a cessé de proclamer son innocence sans jamais mettre en cause la Justice, ni la classe politique dans son ensemble, ni même ses camarades qui l'avaient laché.

Et pourtant, lui a été harcelé ... Par les média bien sûr, mais surtout par les administrations aux ordres du Gouvernement en place (DCRI, Tracfin ...)

Dray, on l'avait oublié celui-là .... C'est peut-être que rien n'a été prouvé contre lui et que son affaire est retombée comme un soufflet.

16:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : dray, mam, alliot-marie, woerth |

22/01/2011

Retraites : la régression.

retraites.gifVous vous souvenez bien sûr des manifestations contre le projet de loi sur les retraites. Il y a du en avoir une petite dizaine.

Les raisons de ces manifestations ? L'age de départ de la retraite passe de 60 à 62 ans et l'age butoir de départ à en retraite passe lui de 65 à 67 ans.

Face à ces manifestations le Gouvernement, par son ministre des affaires sociales Eric Woerth, reste droit dans ses bottes. Courage politique dira la Droite.

Pourtant, face à ce vrai mouvement social d'ampleur, le Gouvernement fera une concession ! Une seule !

Le projet initial prévoyait une exception à l'extension de la durée d'activité : le salarié qui démontre un taux d'incapacité de 20%. La concession a consisté pour le Gouvernement à accepter le départ anticipé dans certains cas lorsque le taux d'incapacité est entre 10 et 20%.

Le Gouvernement vient de sortir les décrets qui reviennent en grande partie sur cette concession octroyée. (cf le monde)

Ainsi, le taux de 10% plancher pour obtenir un départ à 60 ou 65 ans, doit être obtenu à l'occasion d'une même maladie ou d'un même accident. Plus de cumul de maladie ou d'accident possible.

De plus, le sésame de la retraite nouvelle anticipée sera obtenu à condition de prouver une exposition à des conditions difficiles pendant 17 ans. Ben entendu la charge de la preuve incombe au salarié qui forcément aura énormément de difficultés à démontrer son passé salarial s'il a travaillé dans plusieurs sociétés différentes.

Maintenant, on en est sûr. Les manifestations n'ont servi à rien de concret. Nous n'avons rien obtenu.

La question est de savoir si nous voulons encore de cette majorité qui ne sait pas ce qu'est le respect de la parole donnée.

07/01/2011

Les retraites ? Etait-ce déjà un combat d'arrière-garde ?

maison-de-retraite-personnes-agees-dependance_466.jpgComme souvent dans ce type de titre, poser la question, c'est déjà y répondre !

Il y a 2 raisons qui font que cela  m'intéresse.

Je commence effectivement à m'intéresser à ma retraite, et j'ai "fait" la plupart des manifestations de 2010 contre la réforme de l'age de la retraite. Plus par solidarité d'ailleurs.

Je suis par ailleurs abonné au Particulier qui est une revue de vulgarisation juridique qui, pour cela m'intéresse depuis des années, mais qui régulièrement sort des articles du type "comment bien préparer sa retraite" que je ne lisais jamais. Jusqu'à maintenant.

Comme je disais, j'ai commencé à me plonger dans tout cela. Je suis tombé aussi par hasard sur un reportage télé (ne me demandez pas la chaine, franchement je ne le sais plus) qui évoquait la question chez une dame agée qui vivait en maison de retraite et qui avait des enfants.

En résumé, cette dame avait du vendre sa maison (200 000 Euros) pour pouvoir payer son séjour en maison de retraite. Le journaliste estimait que le produit de la vente de la maison couvrirait encore les frais de séjour de la dame pendant 10 ans !

Et après ?!

Hé bien la dame devait, je pense, espérer ne pas durer au-delà pour ne pas être une charge pour ses enfants qui passaient régulièerement la voir.

Car les articles 205 et 206 du code civil permettent de se retourner pour les frais de séjour sur le patrimoine des enfants et des gendres et brues.

J'imagine que cela n'a pas du faire plaisir à cette dame de vendre la maison familiale plutôt que de la léguer à ses enfants.

Alors ... Je sais ! Le fait de payer pour ses parents fait justement partie de la solidarité inter-générationnelle qui est le fondement de la retraite par répartition.

Oui mais quand on paye déjà la retraite par répartition ??!!

Alors,vous me direz : c'est pour ça que MM Sarkozy, Fillon, Woerth ont augmenté l'age de la retraite !!!

Pourtant, j'ai tout lieu de m'inquiéter car la dame dont je parlais avait la "chance" d'avoir une maison à vendre à un momemnt en plus où les prix de l'immobilier sont élevés.Mais les autres ???? Les millions de Français qui n'ont pas pu acheter de maison et qui ont la plupart des enfants qui ne pourront pas acheter non plus ????

Comment feront-ils ??

27/10/2010

La loi est votée. Le ballet commence.

070114-cyclamed-faits.jpgJe suis en train de suivre l'émission "le grand journal" sur canal + où l'invité vedette est Xavier Bertrand.

Apparemment les consignes de l'Elysée sont d'avoir le triomphe modeste. Ainsi, pour le Secrétaire de l'UMP il ne s'agit pas de savoir qui du Gouvernement ou des syndicats, a gagné ou perdu !

Pourtant, au fur et à mesure des questions posées, Mr Bertrand se lache et attaque à 2 reprises Martine Aubry qui est irresponsable, puis Xavier Thibault qui ne propose rien.

Puis après : le festival !

Nous apprenons que l'affaire Woerth n'est pas une affaire politique mais une affaire entre une mère (MMe Bettencourt) et sa fille. Que la presse a été extrêmement dure d'ailleurs avec l'ex ministre du budget "on lui a tout fait" "je n'ai jamais vu ça" clame Mr Bertrand.

Mr Bertrand n'est pas particulièrement troublé par la vision de la vidéo où l'on voit des casseurs que tout le monde (sauf lui) voit comme des policiers provocateurs.

Bref, tout reprend comme avant.

Que ceci nous serve de leçon.

Si ça peut servir à ce que Nicolas Sarkozy ne soit pas ré-élu, car il peut être ré-élu.

20:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : xavier bertrand, ump, loi, retraite, woerth |

23/10/2010

La Démocratie et l'image de la France

deb98936-de06-11df-9971-401c095ef742.jpg"Je comprends qu'ils appellent à manifester avant qu'une loi soit votée, pour obtenir des modifications. Mais une fois la loi votée, elle doit s'appliquer. C'est la démocratie. Quant à la violence des «radicaux», elle est inacceptable et nous ne l'acceptons pas. Le président de la République l'a dit fermement. Le blocage n'est pas un droit, mais une dérive grave. L'enjeu dépasse les retraites: il s'agit de l'image de la France et de notre capacité à dépasser nos vieux démons, à surmonter l'immobilisme."

C'est la conclusion de l'interviouve que donne Mr Eric WOERTH dans le figaro.

Une remarque d'abord. Mr WOERTH est particulièrement intransigeant quant à l'application de la loi. Ce qui, selon moi, n'est pas un défaut pour un homme politique, mais qui prête à sourir quand on connaît l'actualité récente du Ministre des affaires sociales.

Quand je disais que cet homme reprenait du poil de la bête. C'est à se demander si ce n'est pas lui qui sera le prochain 1er Ministre.

J'en viens au fond de la "conclusion" de Mr Woerth.

Ainsi donc, pour Mr le Ministre, une manifestation ne se conçoit dans une démocratie, qu'à l'encontre d'une loi non encore votée. Une fois la loi votée, le Peuple ne peut plus la contester !

Curieuse conception de la Démocratie. Moi qui croyais que Démocratie signifiait "souveraineté du peuple" !

Quant à l'Image de la France, je ne vois pas ce que cette remarque vient faire dans ce débat. En plus de cela, je ne savais pas le Gouvernement soucieux de l'image de la France. Du mois si je me réfère à l'épisode récent des Roms, ou à celui de l'accueil en grande pompe du "Président" Khadafi, ou encore à celui du discours inoubliable sur les Africains à Dakar ...

Mais surtout ! La violence des Radicaux ! Je trouve que c'est facile d'en parler en ces termes. Surtout de la part d'un Gouvernement qui a fait descendre dans la rue pour un même projet en moyenne 3 millions de personnes plus de 6 fois.

Venant d'un Gouvernement qui a fait voter selon la procédure d'urgence (une seule navette parlementaire au lieu de 2) une réforme dont l'enjeu est primordial pour l'avenir des Français, et qui a en plus occulté les débats en utilisant l'article 44 de la Constitution, ces remarques sur le radicalisme ne manquent pas de sel et frisent la provocation !

Mais on va dire que je m'acharne....

22/10/2010

Qui a dit : "la loi c'est la loi ?"

169075-89825-jpg_68564.jpgRéponse : ERic WOERTH.

C'était hier mais cela concernait la possibilité de faire voter en procédure accélérée les amendement déposés par l'opposition au Sénat. Article 44 de la Constitution.

Cela n'avait aucun rapport avec l'affaire Woerth-Bettencourt ... en cours, ni avec la notion de conflit d'intérêt ni même celle de traffic d'influence.

Quand je vous disais que cet homme reprenait du poil de la bête !

21/10/2010

"La Gauche est irresponsable, la Gauche n'est pas à la hauteur !"

article_woerth.jpgC'est Eric Woerth qui a déclaré cela à propos des manifestations et grèves appuyées par la Gauche.

Hééé ben ! Le moins que l'on puisse dire est que cet homme reprend du poil de la bête ...Ou alors qu'il a la mémoire très courte !

Surtout si on rapproche cette déclaration de ce qui est raconté dans mon dernier billet.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu